Traque à Ménaka : L’Etat islamique se replie sur le Gourma

Traqué à la frontière Mali-Niger, notamment dans la zone de Ménaka, les terroristes de l’Etat Islamique utilisent le gourma comme base de repli.

La coalition, FAMa-Gatia-MSA-Barkhane contre le terrorisme gagne du terrain. La principale cible l’Etat islamique dans le Grand Sahara change de zone d’intervention en raison de la puissance de feu de l’alliance. Depuis quelques semaines, des éléments de l’EI sont repérés dans le Gourma.

De sources concordantes, les terroristes de l’Etat islamique opèrent désormais dans le vaste territoire du Gourma. “Depuis quelques semaines, nous assistons à des grands mouvements d’hommes armés dans nos villages et hameaux”, nous a confié un chef de tribu du Gourma.

Le moins que l’on puisse constater, au départ, nombre d’habitants pensaient plutôt à des notables et refugiés annoncés par le Haut conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA). “Nous sommes face à un dilemme avec le retour en fanfare des prétendus notables sous la couverture du HCUA. A notre grande surprise, nous avons remarqué non seulement un retour des quelques personnes connues de la localité mais surtout des gens qui ne sont pas identifiés comme des enfants du terroir”, nous a précisé un élu local.

Y a-t-il une différence entre les personnes annoncées par le HCUA et les éléments qui sont de l’Etat islamique ? Une chose est sûre : dans le Gourma où tout le monde se connait, une grande confusion demeure de nos jours.

Dans certains milieux, on évoque avec beaucoup d’inquiétude l’arrivée massive des éléments d’Abou Walid. D’aucuns voient un moyen pour eux de se positionner par rapport à la montée en puissance de la Force conjointe du G5-Sahel.

Dans le Nord,  de réelles menaces persistent avec la récurrence des assassinats ciblés. L’Etat islamique au Grand Sahara a déjà revendiqué l’assassinat de plusieurs notabilités et a également confirmé dans un document manuscrit être auteur de la mort de plusieurs personnalités de la zone. En plus de revendiquer ces actes, le groupe terroriste a établi une longue liste de personnalités devant subir le même sort pour leur collaboration avec la France.

De telles menaces et la propension des actions terroristes de l’EI, les populations ont des raisons suffisantes de s’inquiéter alors que les autorités de l’Etat central se concentrent de plus en plus au centre.

 

A M. C.   

Source: L’ indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *