Tournoi pour la Paix et la cohésion sociale : Le pari gagnant du ministère de la Jeunesse et des Sports

Les activités du Tournoi sportif pour la paix et la cohésion sociale au Mali, sous la haute présidence du Colonel Assimi Goita, vice-président de la Transition, ont été lancé le 5 mars 2021, au stade Kassé Keïta de Gao. Initié par le ministère de la Jeunesse et des Sports, le tournoi met aux prises les jeunes de Gao, de Kayes, de Koulikoro, de Sikasso, de Ségou, de Mopti, de Tombouctou, de Kidal, de Bamako et l’USFAS es qualité invité d’honneur, en basket-ball féminin et en football masculin. Dans la compétition de basket-ball féminin, Tombouctou, Sikasso, Kayes, Bamako et Mopti constituent la poule A alors que l’USFAS, Koulikoro, Kidal, Gao et Ségou sont logés dans le groupe B. En football, Gao, Bamako, Ségou, Sikasso et Koulikoro sont dans le groupe A, tandis que le groupe B est constitué de l’USFAS, Kidal, Kayes, Mopti et Tombouctou. La finale du tournoi est prévue pour le 12 mars.

La délégation de Ménaka est également présente, mais elle ne participe qu’à des activités culturelles. En marge des compétitions sportives, les activités culturelles, les conférences sur la paix, la cohésion sociale, l’unité nationale, le sport comme facteur de paix, sont organisées.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, a indiqué que le Tournoi sportif pour la paix et la cohésion sociale au Mali vise à contribuer au renforcement de l’unité nationale et à la consolidation de la paix en vue de promouvoir le développement du Mali. « C’est fort de cet idéal que nous avons décidé de regrouper à Gao les jeunes des différentes régions du Mali avec l’USFAS comme invitée autour des disciplines de football et de basketball ainsi que d’activités traditionnelles, notamment la course des chameaux et des chevaux ainsi que les jeux de l’esprit », a-t-il affirmé. Et de marteler sa conviction quant à l’engouement populaire que «cette fête sportive suscitera», d’autant qu’elle permet à des sportifs en provenance des quatre coins du Mali toutes les horizons du Mali de rivaliser d’ardeur, d’adresse et de prouver que le sport est facteur d’unité, de cohésion, de paix et aussi d’intégration. Autant de vertus qui tirent leur sève nourricière des valeurs olympiques à savoir : excellence, plaisir, justice, paix, respect, épanouissement, leadership et fair-play », a déroulé le ministre en présentant le tournoi comme un événement social porteur de brassage inter-ethnique. «Il consolidera les liens de fraternité entre les jeunes. Il prouvera à suffisance, j’en suis sûr, que malgré la crise multidimensionnelle que nous avons connue, notre pays reste une bonne destination », a-t-il insisté.

Et de rendre un vibrant hommage au vice-président de la Transition, Assimi Goita, en ces termes : «Votre présence à Gao n’est point un fruit du hasard. Elle est l’expression de votre volonté inébranlable de raffermir les liens séculaires de fraternité entre les fils du pays à travers sa jeunesse. Elle est l’expression de votre attachement profond au devenir de ce pays, si beau, si chaleureux, si divers, si accueillant, si riche, si cosmopolite, si universel … Elle est l’expression de votre désir ardent de voir le peuple malien prendre en charge son destin, marcher la tête haute, incarner l’exemplarité, rayonner dans le concert des nations, car, en effet, celui qui investit dans la jeunesse fait le meilleur des investissements disait un ancien Secrétaire général des Nations Unies».

Ousmane CAMARA

Source: Journal Le Témoin- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.