Tombouctou : Une rencontre intercommunautaire à Assouloum

Pour la paix et la cohésion sociale, une rencontre intercommunautaire de réconciliation a eu lieu du 1er au 02 au Juin 2017 à Assouloum. Les participants issus de tribus et communautés alliées de la région de Tombouctou ont traité des sujets d’intérêt commun.  

ville nord mali gao kidal tombouctou goundam sevare

A Assouloun, situé à 20Km de Tombouctou dans la Commune d’Alafia, les composantes des différentes tribus de la société se sont retrouvées pour faciliter le retour de la paix à travers une rencontre initiée par la communauté Imididagane.

Deux jours de travaux ont permis aux élus, administration, groupes armés, notabilités, religieux, communautés de la zone (Villages et fractions), FAMa, Minusma et Barkhane de contribuer au rétablissement de la paix, de la cohésion sociale et du vivre ensemble dans le cercle de Tombouctou.

Tout au long de cette rencontre, les participants ont pu identifier et analyser les causes des tensions existantes. Ils ont également proposé et adopté des voies de résolutions adaptées.

A ses assises importantes de la paix, il a été question également de faciliter le dialogue et les échanges entre les groupes en conflit dans la zone particulièrement sur l’axe Tombouctou-Goundam.

Unanimement, un accent a été mis sur le renforcement des capacités dans la construction pratique de la paix dans la zone de Tombouctou. Et il a été clairement demandé de diffuser des messagers de sensibilisation et d’apaisement, favorables aux retours des déplacés et des réfugiés pour réoccuper et mettre en place des cellules de veilles par zone.

A la fin de la rencontre, une lueur d’espoir s’est dessinée car ayant permis aux communautés de jeter les bases d’un dialogue pour la construction et la consolidation de la paix dans la perspective de leur implication positive dans la réussite du DDR.

Les leaders des communautés de Tombouctou (Kel Tamashek, Sonrhaïs, Arabes et peulhs) et tous leurs alliés ont décidé, suite aux demandes répétées des populations avec l’appui de l’Association des Cadres et Ressortissants de cette zone et de l’ONG « Association Vivre au Sahel », de fumer le calumet de la paix. Cette rencontre intercommunautaire a bénéficié de l’appui du PNUD.

Au terme des travaux, le président de la commission d’organisation, Alhassane Ag Assadeck, s’est dit satisfait des résultats obtenus en faveur de la paix.

A.M.C.

Pour la paix et la cohésion sociale, une rencontre intercommunautaire de réconciliation a eu lieu du 1er au 02 au Juin 2017 à Assouloum. Les participants issus de tribus et communautés alliées de la région de Tombouctou ont traité des sujets d’intérêt commun.  

A Assouloun, situé à 20Km de Tombouctou dans la Commune d’Alafia, les composantes des différentes tribus de la société se sont retrouvées pour faciliter le retour de la paix à travers une rencontre initiée par la communauté Imididagane.

Deux jours de travaux ont permis aux élus, administration, groupes armés, notabilités, religieux, communautés de la zone (Villages et fractions), FAMa, Minusma et Barkhane de contribuer au rétablissement de la paix, de la cohésion sociale et du vivre ensemble dans le cercle de Tombouctou.

Tout au long de cette rencontre, les participants ont pu identifier et analyser les causes des tensions existantes. Ils ont également proposé et adopté des voies de résolutions adaptées.

A ses assises importantes de la paix, il a été question également de faciliter le dialogue et les échanges entre les groupes en conflit dans la zone particulièrement sur l’axe Tombouctou-Goundam.

Unanimement, un accent a été mis sur le renforcement des capacités dans la construction pratique de la paix dans la zone de Tombouctou. Et il a été clairement demandé de diffuser des messagers de sensibilisation et d’apaisement, favorables aux retours des déplacés et des réfugiés pour réoccuper et mettre en place des cellules de veilles par zone.

A la fin de la rencontre, une lueur d’espoir s’est dessinée car ayant permis aux communautés de jeter les bases d’un dialogue pour la construction et la consolidation de la paix dans la perspective de leur implication positive dans la réussite du DDR.

Les leaders des communautés de Tombouctou (Kel Tamashek, Sonrhaïs, Arabes et peulhs) et tous leurs alliés ont décidé, suite aux demandes répétées des populations avec l’appui de l’Association des Cadres et Ressortissants de cette zone et de l’ONG « Association Vivre au Sahel », de fumer le calumet de la paix. Cette rencontre intercommunautaire a bénéficié de l’appui du PNUD.

Au terme des travaux, le président de la commission d’organisation, Alhassane Ag Assadeck, s’est dit satisfait des résultats obtenus en faveur de la paix.

A.M.C.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *