Tombouctou : L’insécurité ne baisse pas

Les assassinats et les braquages avec mort d’hommes se poursuivent à Tombouctou et la psychose gagne du terrain. Du coup, la vie tourne au ralenti. Le jeudi 18 avril entre 18 heures et 19 heures, deux hommes armés ont tiré à bout portant sur Mahamoudou Diallo dit Mahamoudou Michelin.

 

Selon les témoins, la victime revenait de la mosquée où il venait d’accomplir la prière du crépuscule quand deux individus armés ont ouvert le feu sur lui. Il succomba sur le lieu de l’attaque. Alertés, les FAMa, la police, la garde, la gendarmerie et la protection civile ont investi les lieux à la recherche d’indices pouvant permettre à l’enquête d’aboutir.

Les assaillants non identifiés étaient au nombre de deux et sont venus à moto. Après leur forfait, ils ont vite fait de disparaître dans la nature. Les coups de feu ont attiré l’attention des personnes qui ont accouru sur le lieu du drame. Mahamoudou Diallo dit Michelin pour les intimes était un homme très apprécié dans la ville pour ses qualités (gentillesse, politesse, serviabilité, humilité, entre autres). Vulcanisateur, de son état, il faisait aussi la vente de pneus et de voitures, la location de véhicules 4×4 et l’agriculture. Sa mort a été ressentie comme un choc terrible dans la ville car le défunt a rendu de précieux services à beaucoup de gens à Tombouctou. Il a été inhumé la même nuit comme le prévoit la tradition.

Cet assassinat en pleine ville vient aggraver la psychose due à l’insécurité. La mort de Mahamoudou Diallo survient quelques jours après celle du chauffeur Alpha Touré sur la route entre Tombouctou et Goundam le 11 avril dernier.

Ces deux assassinats ont failli créer des affrontements entre les communautés. Des messages incendiaires et haineux, des incitations à la violence, distillés sur les réseaux sociaux, ont failli mettre le feu aux poudres. Heureusement, la sagesse de certaines bonnes volontés a permis de calmer les esprits. Le pire a été évité à Tombouctou comme à Goundam.

Le gouverneur de la région, Koïna Ag Ahmadou en séjour à Bamako au moment des faits, a été obligé d’écourter sa mission afin de contribuer à ramener le calme. Le chef de l’exécutif régional dès son retour à Tombouctou est allé présenter les condoléances et la compassion du gouvernement et de tout le peuple malien aux familles de feu Alpha Touré et de feu Mahamoudou Diallo. Il a demandé aux membres de ces familles plus de retenue et de sagesse.

Le gouverneur Koïna Ag Ahmadou a convoqué aussitôt les membres de la cellule de sécurité de la région pour faire l’état des lieux. Le samedi 20 avril dernier, il a rencontré les médias publics et privés dans la ville pour véhiculer des messages de paix, de cohésion sociale, de tolérance. Il a exhorté les populations à plus de retenue et à plus de sagesse car la violence ne résout pas les problèmes.

Seules la paix, la cohésion sociale, l’entente peuvent nous conduire au développement. Il a remercié tous les notables, les imams, les marabouts, les leaders des jeunes et des femmes qui ont réagi immédiatement afin de faire baisser la tension. Il a annoncé de nouvelles dispositions sécuritaires pour renforcer celles déjà en cours à savoir la multiplication des escortes des convois sur les axes routiers, les patrouilles en ville et en campagne, les fouilles des engins.

Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou

L’Essor
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *