Tombouctou : LES COMITES DE DEVELOPPEMENT DE QUARTIER ADAPTENT LEURS STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR

La salle de conférence de l’Association pour la promotion du monde rural (Apromors) de Tombouctou a abrité, il y a une dizaine de jours, un atelier sur la relecture des statuts et du règlement intérieur des comités de développement de quartier (CDQ) à l’intention des présidents de ces comités et des chefs de quartier. La session a été organisée par Projet d’appui aux communes urbaines du Mali (PACUM).

patrimoine cite 333 saints ville tombouctou

Au cours des échanges, les participants ont  procédé à la  relecture  des statuts et règlements des CDQ dont la durée du mandat passe désormais de 3 à 5 ans pour être conforme  à celui des conseillers de quartier.

Les comités de développement de quartier  sont placés sous l’autorité du chef de quartier et leurs ressources financières doivent provenir des cotisations des membres du comité, des cotisations annuelles des chefs de famille et des cotisations spéciales initiées lorsque cela s’avère nécessaire.

Le document ainsi relu passera à l’assemblée générale des quartiers pour son adoption définitive avant son application.

Le projet d’appui aux communes urbaines du Mali (PACUM), toujours dans le but d’aider la commune urbaine de Tombouctou, a organisé plusieurs  séances d’animation et de sensibilisation ces trois derniers mois dans les quartiers. Les bénéficiaires de ces séances sont  les associations et organisations féminines des quartiers et les associations et organisations de jeunes.

Les thèmes ont porté sur l’amélioration du cadre de vie et la protection de l’environnement,  la citoyenneté et la gouvernance,  la mobilisation sociale,  la décentralisation, la mobilisation des ressources financières et la gestion des équipements collectifs.

Le projet a également organisé au cours du trimestre,  8 caravanes citoyennes  de sensibilisation sur la citoyenneté et la bonne gouvernance ; 8 assemblées générales de plaidoyer pour encourager les populations à participer à toutes les étapes de la planification locale et de la budgétisation.

Il a par ailleurs incité  les conseils de développement de quartier  à participer aux assemblées générales de diagnostic pour l élaboration du PDESC 2016-2020 de la commune urbaine de Tombouctou.

Rappelons que le PACUM est une initiative du gouvernement du Mali et du Conseil fédéral suisse. Ce dernier s’est engagé à  assurer le financement de l’extension des activités  du projet aux communes urbaines de Koutiala et Tombouctou et la réalisation de nouvelles activités se rapportant à la mobilisation sociale, à la participation citoyenne et à l’intercommunalité.

A Tombouctou, c’est le groupement d’ONG Apromors et Agide qui  a été retenu après sélection par la  mairie pour conduire les activités.

M. SAYAH

AMAP-Tombouctou

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *