Tombouctou : Equiper les radios locales pour améliorer l’accès à l’information des populations

Le 29 mai dernier, la Division de l’Information Publique (PIO) de la MINUSMA a procédé à la remise officielle de trois projets de renforcement de capacités opérationnelles et techniques de 24 radios communautaires et associatives de la région de Tombouctou. Financés à hauteur de 73.000.000 de F CFA par le Bureau de la Communication et de l’Information Publique, cette action s’inscrit dans le cadre des projets à impact rapide (QIP) de la Mission onusienne au Mali.

studio radio micro

La cérémonie de remise s’est déroulée à la Mairie de Tombouctou, réunissant le préfet de la ville, représentant le gouverneur, le Maire, les représentants de la société civile, des notables, les responsables des radios bénéficiaires des cinq cercles de la région, le coordonnateur régional de l’URTEL ainsi que M. Riccardo Maia, le Chef de Bureau régional de la MINUSMA accompagné de ses collègues civils.

« Cette générosité de la MINUSMA vous permettra d’atteindre nos populations qui ont vécu souvent le calvaire, que vous devriez aider en résilience, aider à rester dans la Paix, dans le calme et surtout, dans le cadre d’une solidarité agissante pour le développement », a déclaré M. Amadou DICKO, préfet de Tombouctou.

Les radios de la région de Tombouctou ont été victimes de la crise que le Mali a connue en 2012. Si certaines ont bénéficié d’appui çà et là, le plus grand nombre dit « fonctionnel » à l’époque n’en ont pas fait partie. Cette situation est venue s’ajouter à l’état précaire des matériels bien avant cette période difficile.

En effet, chacune de ses stations a subi des dommages lors de la crise, en l ‘occurrence, la destruction ou le pillage des matériels de production. « Cette action s’inscrit dans une logique de coopération entre la MINUSMA et la société civile. Il n y a pas de citoyenneté active, de transparence dans l’action du pouvoir de l’Etat s’il n y a pas d’information publique », a indiqué M. Riccardo Maia, Chef de Bureau de la MINUSMA/Tombouctou.

 Exécutés par URTEL, l’Union des Radios Télévisions Libre du Mali sur une durée de trois mois, ces QIP ont concerné la fourniture de 24 émetteurs amplifies de 300 watt, 24 tableaux de mixage de 12 pistes, 72 micros et 72 casques. Le matériel est réparti entre 24 radios des cercles de la région affiliées à l’URTEL, à savoir Gourma Rharouss, Goundam, Diré, Niafounké et Tombouctou. « C’est la première fois que les médias de la région de Tombouctou ont bénéficié d’un appui d’une telle envergure, nous en remercions la MUNSMA. Cette réalisation va permettre à la presse de travailler dans des conditions optimales, produire des émissions de qualité et avoir une couverture souhaitable, ce qui lui permettra d’être plus proches des communautés rurales », a souligné Alhousseini Alhadji, Coordinateur Régional URTEL.

 L’ORTM bénéficie aussi d’un projet de réhabilitation et d’équipement, en cours, de la part de la Mission onusienne.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *