TOMBOUCTOU ENTRE DANS LA DANSE DES MANIFESTATIONS L’assassinat d’un opérateur économique provoque un ras-le-bol général

Le mercredi 6 mai 2020, la population a manifesté dans la ville de Tombouctou suite à l’assassinat de Mohamed Ibraim Hamba. Hier matin, la manifestation s’est intensifiée dans la ville. « Depuis 8 h, des groupes de personnes constitués majoritairement d’enfants mettent du feu aux pneus dans les coins stratégiques de la ville », témoigne une source.

 

Selon Salaha Maiga, vice-président du Conseil Régional des Jeunes, « il y’a une tension dans la ville. Des enfants de 13 à 15 ans maximum munis de bâtons, ont barré le goudron et incendié des pneus dans plusieurs endroits de la ville », rapporte une source.

L’information a ensuite été confirmée par un confrère joint au téléphone sur place : « L’accès au petit marché est totalement bloqué par les manifestants qui ont brûlé des pneus dans les alentours », a confirmé Ismael Yattara.

Les manifestations seraient dirigées vers un quartier périphérique de la ville.

Les forces de l’ordre sont entrées dans la danse en quadrillant la ville, selon un habitant : « L’armée a pris des positions au niveau de plusieurs endroits de la ville », révèle la même source.

Selon les témoignages concordants, peu avant la rupture du jeûne, la victime, opérateur économique très connu de la population, Mohamed Ag Ibrahim dit Hamba a été attaqué par des hommes armés non identifiés à son domicile.

« Les bandits l’ont poursuivi jusqu’à son domicile, après avoir garé sa voiture, ils sont rentrés à l’intérieur de sa maison et l’ont fusillé avant de partir avec le véhicule », a confié un proche de la victime.

Gravement blessé, il a été immédiatement transporté d’urgence à l’hôpital. Malheureusement le commerçant a rendu l’âme peu après son admission aux urgences des suites de ses blessures.

Les bandits ont emporté avec eux sa voiture. Alerté, l’armée malienne a engagé des recherches pour retrouver les auteurs de l’assassinat et du vol de la voiture. L’accalmie est revenue grâce au redéploiement des unités de l’armée reconstituée dans la région de Tombouctou.Notons que dans la journée même journée, deux voitures ont été volées par des bandits armés non identifiés en plein centre-ville de la 6eme région administrative du Mali. La première appartenant à la Direction Régionale de la Santé a été enlevée en début de matinée, ensuite s’en est suivi celle de l’opérateur économique qui a perdu la vie. Certaines sources évoquent que la voiture du célèbre opérateur économique Mohamed Ibrahim dit Hamba « n’a pas été enlevée », contrairement à ce qui a été dit.

« Il y a eu un militaire grièvement blessé évacué à la Minusma, suite à un échange de tirs entre les assaillants de Hamba et les militaires », ajoute cette source.

Par ailleurs le véhicule de la DRS enlevé tôt ce matin a été retrouvé par les FAMa après une poursuite, des forces armées. La situation a contraint les commerces à fermer les boutiques toute la matinée d’hier. Quelques rares boutiques ont ouvert les portes avec une faible affluence dans la ville de Tombouctou qui renoue avec l’insécurité après plusieurs mois d’accalmie.

Depuis les événements de Septembre 2019, les assassinats et enlèvements de voitures ont relativement baissé dans la ville, pour faire place au Vivre- ensemble tant souhaité par toutes les communautés

KADOASSO.I

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *