Tombouctou : cérémonie d’hommage aux deux Casques bleus burkinabé tués à Ber

Le 30 octobre dernier, le personnel en uniforme et civil du Bureau régional de la Minusma à Tombouctou a rendu hommage aux deux Casques bleus burkinabé, tués quelques jours auparavant. C’était le 27 octobre dernier à Ber, dans une attaque terroriste contre le camp de la Minusma sur place. Le Sergent-chef Issa Yoni et le Soldat Limon Ouetia Delphin, du bataillon burkinabé 1-6, sont tombés au champ d’honneur pour défendre leur camp. Respectivement âgés de 36 et 25 ans, ils étaient déployés au Mali depuis février 2018, pour appuyer les Nations unies et le peuple malien à consolider la paix dans ce pays. Présents lors du dernier hommage, le Commandant du Secteur Ouest, le Général Stephan Andersson, le chef du Bureau, Riccardo Maia, ainsi que des officiers des contingents déployés à Tombouctou ont présenté leurs condoléances au peuple burkinabé, aux familles et aux compagnons des disparus.

La Direction du Service social des Armées outille plus d’une centaine de femmes

Au total, 164 femmes ont pris part à cette formation, 34 du camp du Génie militaire, 51 de la Garde nationale, 24 de la Base aérienne 101 de Sénou, 38 du camp de Koulouba et 17 du Camp para. Elles ont appris 4 modules constitués de la gestion du temps, la culture entrepreneuriale, la comptabilité de base et le marketing. Cette formation a permis aux femmes d’avoir des astuces pour se créer des micro-entreprises. Cette session se situe dans le cadre de la 1ère édition de la journée commémorative des soldats tombés au champ d’honneur.

 

Brèves rassemblées par Ousmane DIAKITE

 Soleil Hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *