Tombouctou : Barkhane annonce la mort du No 2 du Jnim

C’est à travers un communiqué rendu public, le vendredi 22 février dernier, par l’état-major français que la nouvelle a été annoncée. A en croire ce communiqué, Barkhane a mené un raid au nord de Tombouctou, dans l’après-midi du  jeudi 21 février. Une opération qui a nécessité l’intervention de moyens motorisés et héliportés appuyés par un drone Reaper.

La cible de ce raid était trois véhicules au comportement suspect détecté non loin de cette zone. Selon le communiqué, ce sont les occupants de ces véhicules qui ont été les premiers à ouvrir le feu sur les militaires français qui ont énergiquement riposté.

Le bilan de cette opération fait état de 11 présumés djihadistes tués dont le chef de l’«Emirat de Tombouctou» l’Algérien Jamel Okacha dit Yahya Abu al-Hammam. Il aurait été tué aux côtés de deux de ses fidèles lieutenants dont les identités n’ont pas encore été dévoilées.

Récemment Yahya Abu al-Hammam s’était muré dans un silence assourdissant alors qu’il était l’un des plus en vue du Jnim. Il s’est fait remarqué par de nombreux messages vocaux où il menaçait de s’en prendre à la France. D’ailleurs, beaucoup le pressentaient comme prochain N°1 de cette organisation. Pour le moment, cette information n’a pas encore été confirmée par d’autres sources, si la nouvelle de la mort de Yahya Abu al-Hammam se confirmait, cela pourrait rabattre les cartes au niveau de l’échiquier djihadiste dans le Sahel.

Source: L’ Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *