Terrorisme : les « Mourabitoune » de l’Azawad menacent de s’en prendre «à la France et ses alliés »

groupe « Mourabitoune » constitué récemment par une alliance entre les « Moulathamounes » et le MUJAO a menacé de s’en prendre aux intérêts de “la France et ses alliés” en représailles à la poursuite de l’opération Serval dans le nord du Mali.

Terroristes jihadistes Mourabitoune Azawad
Dans un communiqué, dont copie est parvenue est parvenue à l’ANI, consacré au bilan de son action contre les forces françaises dans le nord du Mali, le groupe des mourabitounes, a souligné que « les moujahidines » ont pu raffermir l’unité des gens de l’Azawad « longtemps assujettis à l’injustice et l’expressionnisme ayant marqué leur région sous l’emprise du gouvernement malien parrainé par la France ».
Le communiqué souligne également que la France a tout fait pour contrecarrer le pouvoir islamique dans l’Azawad qui a fait « connaître aux populations la charia islamique, la sureté, la sécurité à travers loi d’Allah ».
Le communiqué lu par porte-parole du groupe a qualifié les forces françaises présente deans l’Azawad et leurs alliés de « forces de l’i justice agissant au nom de la démocratie, de la liberté et du rétablissement de l’ordre ».
Le communiqué a accusé les forces françaises de mener une action d’intimidation et de massacrer populations de l’Azawad parce que , souligne-t-il « la France ne s’est pas arrêté à combattre les responsables de l’application de la charia, mais elle est allée au-delà en tuant les paisibles enfants, femmes et vieillards de l’Azawad qui nomadisent avec leur troupeau dans le désert aride du Sahara ».
Le groupe des mourabitounes créé par Moctar Belmoctar et Ahmed Telemsi, a souligné que « les moujahidines ne resteront pas bras croisés devant cette situation, même si, aujourd’hui, la voix de l’injustice domine, chacun à son tour « .
Et le communiqué de souligner que « la rance et son peuple subiront les conséquences de leur agression…comme c’était le cas de l’Union Soviétique vaincue par les moujahidines ».
Le communiqué a fait un bilan de l’action des « moujahidines « au cours de l’année 2013, faisant ressortir de nombreuses opérations de prises d’otages occidentaux exécutées par les moulathamounes et le MOUJAO séparément avant de s’unir, en août dernier pour agir ensemble. Le communiqué a cité la prise d’otage du complexe gazier de Tiguentourine soulignant qu’elle est intervenue « en représailles à l’ouverture de l’espace algérien aux forces aériennes françaises pour bombarder l’Azawad ». le bilan a également évoqué les attaques terroristes survenues au Niger et au Mali opérations terroristes.
Il convient de noter que les « mourabitounes » de l’Azawad est une organisation née de la fusion en août dernier des « moulthamounes » de Mocta Belmoctar avec le MUJAO d’Amhemd ben Amer.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *