Sophie Pétronin, otage au Mali: “l’État continuera d’agir sans relâche”

La famille de Sophie Pétronin s’inquiète pour sa santé et juge les actions du gouvernement insuffisantes.

MALI – La France a une nouvelle fois demandé “avec force” ce lundi 24 décembre, la libération de Sophie Pétronin, otage au Mali depuis le 24 décembre 2016, et réitéré “agir sans relâche” pour la retrouver alors que la famille juge son action insuffisante.

“L’État continuera d’agir sans relâche pour retrouver notre compatriote”, a déclaré la porte-parole de la diplomatie française Agnès von der Mühll, deux ans jour pour jour après l’enlèvement, dans un communiqué.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et ses collaborateurs “poursuivent leur action et sont à la disposition de la famille”, a ajouté Agnès von der Mühll. “Nous comprenons les inquiétudes exprimées par la famille sur l’état de santé de l’otage et partageons sa préoccupation”, a-t-elle souligné.

Une “proposition inespérée” refusée par le gouvernement

Sébastien Chadaud-Pétronin, fils de l’otage, a affirmé le 11 décembre que les ravisseurs lui avaient fait une “proposition inespérée”, prenant en compte la “gravité de la situation” sur l’état de santé de sa mère, que le gouvernement français a “refusée”.

Il a également demandé au président Emmanuel Macron de “clarifier sa position” sur une éventuelle rançon pour libérer Sophie Pétronin. “S’il y a refus de négociation, je pense qu’il est temps maintenant de l’acter”, a-t-il lancé.

La dernière vidéo où apparaissait l’otage de 73 ans, enlevée à Gao (nord Mali),avait été reçue mi-juin. Elle y apparaissait très fatiguée et le visage émacié, et en appelait au chef de l’État. Son fils avait lancé le 12 novembre un cri d’alarme sur la gravité de l’état de santé de sa mère.

Source: Le HuffPost

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *