Situation Sécuritaire au Mali : Mohamed Sampana accuse la France et ses alliés

Déçu de la situation sécuritaire du pays, Mohamed Sampana, PDG de la société Sampana, a organisé un point-presse ce samedi 12 octobre pour demander le départ immédiat de la Minusma et des forces étrangères du Mali.

A l’entame de ces propos, lors de ce point-presse, M. Sampana a fait part de son regret suite à l’agression de la Libye de Kadhafi par la mission meurtrière qui s’est achevée par l’asphyxie du Mali par les colons. Selon lui, le Mali est aujourd’hui un Etat dépourvu de sa culture et est envahi par des prédateurs occidentaux qui n’ont d’autre objectif que de l’appauvrir, le diviser afin de mieux régner.
L’opérateur économique Mohamed Sampana a déclaré que la France et les forces étrangères sont à l’origine de la situation de guerre à laquelle se trouve confronté le Mali. Suite à cela, il a fait un petit rappel sur les victimes de la guerre, de 2012 à 2018. En 2012 au moins 538 morts dont 115 civils ; 2013 883 morts au mois dont 170 civils ; en 2014 au moins 370 morts dont 47 civils, 2015 428 morts au moins dont 95 civils ; 2016 au moins 320 dont 75 civils ; en 2017 949 morts au mois dont 251 civils et en 2018 au moins 1754 morts dont 883 civils. M. Sampana regrette cette situation qui ne fait qu’empirer malgré l’existence de nombreuses bases étrangères sur notre territoire.
Il a rappelé que le 14 juillet 2019, il avait lancé un ultimatum à la MINUSMA de renvoyer ses bases hors de nos frontières, cela pour l’éveil de la génération future et d’ajouter: « Nous riposterons et le monde en parlera ».
A la fin de sa déclaration, Mohamed Sampana a invité tous les Maliens à s’accepter en période de guerre. « Nous sommes en guerre contre ceux qui nous ont envahi et affaibli notre armée, puis pillé nos richesses », a-t-il conclu.

 

Source: Soleil Hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *