Sans Tabou: DDR, Il urge d’accélérer le processus

La deuxième phase du processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) accéléré a démarré, le week-end dernier, à Gao pour les combattants du Mécanisme opérationnel de coordination. Au moment où ce processus prend son envol, des groupes armés incontrôlés s’activent à travers des attaques contre des civils et les FAMA pour saper les efforts du gouvernement et ses partenaires. Il urge alors d’accélérer le DDR pour minimiser la prolifération des armes et engager une lutte farouche contre les éléments isolés.

Depuis quelque temps, les ennemis de la paix profitent de l’ambiance du DDR pour multiplier leurs actes de sabotage. Ainsi, des attaques terroristes ont atteint, ces derniers jours, des proportions inquiétantes. Toute chose qui constitue une des conséquences inouïes de la prolifération des armes aux mains d’individus incontrôlés.

Au moment où l’on croyait à un affaiblissement considérable de l’ennemi, après plusieurs coups durs qui ont visé ses positions, les terroristes refont surface. Ils ont fait parler d’eux ces derniers jours en perpétrant des attaques très meurtrières contre les FAMA. Ces attaques ne semblent pas être fortuites. Elles visent, selon plusieurs observateurs, à saper le moral des FAMA et de ses alliés et mettre à rude épreuve le DDR.

Ainsi, le dimanche matin, une attaque contre le camp de Guiré dans le cercle de Nara a fait onze militaires maliens tués. Cette attaque a eu lieu au lendemain de la mort d’un Casque bleu égyptien dans l’explosion d’une mine sur l’axe Douentza-Boni, au centre du pays. Quatre autres Casques bleus ont été blessés dans cette explosion, au cours de la même attaque.

Toujours comme pour narguer les FAMA et les forces internationales présentes au Mali, la présence de ces criminels sans foi ni loi a été signalée dans plusieurs localités du pays, après la tragédie du dimanche dernier. D’autres attaques sporadiques sont enregistrées un peu partout dans les localités du nord et du centre du pays.

Face à ces attaques incessantes, le Mali et ses partenaires doivent redoubler d’ardeur pour accélérer le processus de DDR visant à réduire considérablement les armes et autres engins à feu en circulation, à travers le pays. Car pour lutter efficacement contre le terrorisme, faudrait-il pouvoir faire la différence entre groupes armés et jihadistes.

Pour faire plus mal au Mali et à ses partenaires, l’ennemi ne cesse de multiplier et varier ses stratégies d’attaque. Selon certaines sources, sa nouvelle stratégie consiste à se déguiser en uniforme des FAMA, et à se déplacer dans des véhicules de type KIA, c’est à dire le même en service dans l’armée malienne.

Le DDR est une étape très importante du processus de paix. Il a été retardé, à cause des antagonistes de certains groupes armés signataires de l’accord.

Face à la tournure que prend de plus la situation sécuritaire, il urge d’accélérer le processus du DDR pour distinguer le vrai de l’ivraie et engager une lutte farouche contre tous ceux qui circulent illégalement avec les armes.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *