Sahel, le MNLA ne renonce pas à l’indépendance de l’Azawad

Malgré la signature des accords d’Alger pour le retour de la paix au Sahara, le MNLA tient à l’indépendance de l’Azawad.

En s’alliant avec l’AMA, Assemblée Mondiale Amazighe (Berbère) qui a organisé sa neuvième assemblée générale à Marrakech du 16 au 18 février 2018, aux côtés d’autres indépendantistes, Kurdes entre autres, le MNLA a obtenu une déclaration officielle exigeant l’indépendance de l’Azawad comme seule issue pour un retour de la paix au Sahara.

Dans son communiqué final, l’AMA déclare que :
– La clé de la stabilité dans la région du Grand Sahara consiste à octroyer à la région de l’Azawad une autonomie politique élargie et qui permette à la population  locale de s’autogérer, loin de l’exploitation adoptée par le gouvernement de Bamako ;
– La paix et la stabilité véritables dans l’Azawad passe par la reconnaissance de la composante amazighe touarègue et par l’édification d’un Etat civil, fédéral et pluriel, comme l’avait formulé l’AMA
– Elle demande la mise en œuvre des dispositions et des principes des chartes internationales des droits de l’homme et des peuples, ainsi que le droit à l’autodétermination des peuples, au niveau politique, économique et culturel…
– Elle appelle les Nations-Unies et les pays occidentaux à faire pression sur le régime malien pour satisfaire tous les droits des Touaregs de l’Azawad ;
– Elle confirme son soutien absolu aux Amazighes de l’Azawad jusqu’à satisfaction de toutes leurs revendications légitimes et appelle à la satisfaction des revendications de tous les Touaregs.

SourceMondAfrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *