Saccage des bâtiments publics à Kidal : Jusqu’où ira le MNLA ?

saccage batiments publics kidal manla

MNLA ne finira pas d’humilier ceux qui tentent désespérément de lui accorder une portion de crédibilité. Après avoir aidé à assassiner des journalistes d’RFI, aujourd’hui il se donne aux actes de vandalisme humiliant ainsi ceux qui se vantaient d’avoir aidé à une avancée dans la crise sécuritaire au nord.

Le jeudi denier, les partisans de la rébellion touareg du MNLA ont saccagé des bâtiments publics à Kidal  sous le regard  complaisant des forces de la Minusma et  du Serval. Pour  soit disant protester contre la décision des chefs de quitter les locaux occupés depuis plusieurs mois à savoir  la station de l’ORTM et le gouvernorat. C’était justement là que le MNLA avait érigé son sanctuaire en y hissant le fameux drapeau blanc-noir en lieu et place du drapeau tricolore vert-jaune -rouge.  Les jeunes se réclamant d’MNLA auraient saccagé et brûlé une partie du gouvernorat, du Trésor public et d’un bâtiment de l’Education nationale situé à proximité.

Après ces actes de vandalisme,  les questions qui reviennent  sur les lèvres sont : où étaient les forces serval et les forces de la Minusma ? Comment ces actes ont été possibles sous leurs yeux  Ces questions méritent une réponse claire et les forces sur place doivent s’expliquer. Le groupuscule touareg du MNLA doit comprendre que les petits jeux ne peuvent plus continuer. Ils doivent au contraire se soumettre et reconnaître tout le mal qu’ils ont fait subir au Mali et espérer patiemment qu’ils aient la clémence  et le pardon de la population malienne  meurtrie au plus profond de son âme.

 

 

 

Source: SOLONI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *