RESSORTISSANTS DES RÉGIONS DU NORD : LES IMOUCHAGUES DE TOMBOUCTOU S’UNISSENT AU SEIN DU COLLECTIF “CIAT”

En vue de participer au raffermissement des liens entre les membres de la Communauté et entre les Imouchagues et les Autres Communautés, le Collectif Intégrateur des Imouchagues de Tombouctou (CIAT) a été créé. Ses initiateurs issus de toutes les localités de la ville de Tombouctou étaient face aux médias, hier mercredi 2 décembre 2020, à la Maison de la Presse.

Le conférencier principal  était  M. Ibrahim Ag Noch,   Directeur général de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE). L’objectif principal de la naissance de ce Mouvement vise à œuvrer pour la paix et le développement.

La note conceptuelle de la  création  du  Collectif Intégrateur des Imouchagues de Tombouctou (CIAT) renseigne que «présente au Mali depuis des lustres la grande confédération Imouchagues sur les deux (02) rives du fleuve Niger (Haoussa  et Gourma) a connu des mutations diverses au gré des péripéties de l’histoire et de la géographie».

En racontant l’histoire  de la Communauté, M. Ibrahim Ag NOCH a indiqué que les Imouchagues  ont payé  le lourd tribut pour la défense de la patrie  après des exploits certains à travers  l’histoire ancienne et contemporaine du Mali comme le rapporte  avec des  preuves scientifiques le chroniqueur et célèbre Mahmoud Katti dans “Tareq Elfatach”: ‘‘Le dessein principal qui demeure leur mobil premier était de sauvegarder leur terroir et leur peuple des affres hégémoniques des divers occupants tout au long des siècles.

Cependant, il apparait aujourd’hui nécessaire de trouver des alternatives constructives pour leur grande confédération avec la succession des évènements sociaux issus de la déstructuration sociale au sein  de leur espace géographique se déclinant par des crises diverses à la fois sécuritaire, sociale, politique et souvent identitaire.

Aussi, il est important de rappeler  que ce regroupement au sein de ce collectif est moins  un  repli  identitaire qu’un engagement ferme, résolu et exclusif dans une  approche inclusive de raffermissement  des liens historiques et culturels au sein de ses membres à œuvrer  avec toutes les dynamiques   actuelles allant dans le sens de la construction de la paix, du vivre ensemble et de la cohésion sociale’’,  a expliqué le président intérimaire du Collectif.

Pour les initiateurs, «le “CIAT (…)

 Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.