Rescrudecence de braquages à mains armées : Au moins trois motos ont été emportées à Koury et un butin d’une valeur supérieur à 5 millions de FCFA à Fassou-débé, cette semaine

Malgré les patrouilles militaires dans certaines localités, le braquage à mains armées est devenu un phénomène récurrent qui fait plus de victimes à l’intérieur du pays.

ville region nord mali tombouctou gao kidal goundam

Les bandits armés se présentant au nom des groupes terroristes continuent de dépouiller les populations de tous leurs biens. Lors d’une grande irruption le mardi passé dans la ville de Kouri, cercle de Yorosso, des hommes armés ont emporté au moins trois motos.

« Deux motos ont été emportées chez un habitant de KOURY , dans le cercle de Yorosso ; dans la même soirée, des voleurs sont entrés chez un enseignant et ont dérobé sa moto, son poste téléviseur et une batterie. », révèle une source.

D’autres sources indiquent le même spectacle s’est déroulé dans les localités de Nioro du Sahel.  A Fassou-débé, un village près de Diéma, non loin de la frontière mauritanienne, un butin d’une valeur de plus de 5 millions de FCFA a été emporté par 5 bandits armés, le lendemain du braquage de Koury.

L’opération a consisté à dépouiller 17 marchands de bétails de tous leurs biens. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Diema.  Pendant ce temps, les différents centres de dépôt des dossiers pour le recrutement de 5000 jeunes dans les différents corps de l’armée nationale, sont pris d’assaut par des jeunes, déterminés à faire le dépôt de leurs dossiers pour intégrer l’armée nationale.

La souffrance des longues files ne fait point déchanter ces jeunots, piqués par le virus du métier des armes. Par ailleurs, malgré les couacs quotidiens, la détermination des futurs soldats ne se ébranle pas.

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *