Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Réhabilitation des infrastructures au Mali

Le Mali a débloqué 11 milliards de francs CFA pour réhabiliter les infrastructures détruites lors du conflit ayant meurtri le pays en 2012 et 2013.

premier ministre Oumar Tatam LY

Le Premier ministre malien, Oumar Tatam Ly, a annoncé mercredi à Gao, la plus grande ville au nord du Mali, le lancement prochain d’un plan d’urgence pour la réhabilitation des trois régions de la partie septentrionale du pays.

Doté d’une enveloppe de 1,5 milliard de FCFA, ce plan d’urgence vise notamment à améliorer la desserte en courant électrique (énergie solaire) et à réhabiliter les services sociaux de base et les structures qui ont été saccagées pendant l’occupation de la région par les groupes jihadistes armés, a-t-on indiqué.

Ce plan d’urgence s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste pour «le développement accéléré» des trois régions du nord, dont le coût est estimé à 11 milliards de FCFA.

Ce programme est axé sur la «sécurité, la bonne gouvernance, le renforcement des Institutions et la réinsertion socioéconomique, conformément aux termes de l’accord de paix préliminaire», signé le 18 juin dernier à Ouagadougou entre le gouvernement malien et les groupes touaregs au nord du pays.

Pour donner une chance à toutes ces actions de produire des résultats tangibles, le Premier ministre a appelé la population au calme, à aller vers la réconciliation qui n’exclut pas la justice et donc la cohésion sociale sur la base de l’acception mutuelle entre communautés au destin commun, précise un communiqué de la primature.

Tatam Ly a dit partager «toute la douleur vécue par les populations de cette partie du pays et leurs difficultés de vie actuelles», mais il a prêché «la tolérance, le respect des lois et règlement pour permettre à l’administration de se réinstaller et redémarrer la machine de l’Etat», souligne-t-on. Selon le Premier ministre malien, les grands axes du programme d’action gouvernementale portent sur la sécurisation totale du pays, la restauration de l’autorité de l’Etat, la refondation de l’école et l’édification d’une économie forte et émergente entre autres.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *