Région de Ménaka : la MINUSMA renforce les capacités des éléments de l’armée reconstituée du Mali

Le 3 février dernier, 10 stagiaires de l’armée malienne reconstituée ont achevé leur programme de formation de base et spécialisée. Dispensée par le contingent nigérien de la MINUSMA, cette formation s’est déroulée du 21 janvier au 3 février à Ménaka.

Présidée par le Lieutenant-colonel Ibrahim SAMASSA, qui est le Coordonnateur Forces armées du Mali (FAMa) à Ménaka et par le Commandant du bataillon nigérien (NERBAT), le Colonel Mouhamed ALFOUSEYNI, la cérémonie de remise des certificats de participation vient clôturer deux semaines de formation. Durant ces 15 jours, les stagiaires ont entre autres participé à des séances d’initiation à la maîtrise des dispositifs explosifs improvisés, à la conduite de patrouilles motorisées et pédestres coordonnées, aux exercices d’embuscades et de maniement d’armes. L’installation, la protection et la défense d’une base d’opération temporaire, ainsi que le renforcement des capacités d’analyse, de planification, de commandement et de renseignement, ont également été étudiés.

Le lieutenant Mouhamed AOULA, en charge de l’unité formation du contingent nigérien de la Mission de maintien de la paix de l’ONU, a fait observer que « ladite formation était conçue et organisée en vue de renforcer les capacités des FAMa et augmenter leurs performances, ce qui leur permettra de remplir leurs tâches, y compris la sécurisation tant des populations et que de l’ensemble de la région ».

Les composantes civile, militaire et la Police de la MINUSMA (UNPOL) dans la région de Gao organisent régulièrement des sessions de formation, dans divers domaines, au profit des Forces de défense et de sécurité maliennes. Il s’agit notamment de la promotion et de la protection des droits de l’homme, du maintien de l’ordre public, de la sécurisation des élections, de la tenue des dossiers judiciaires ou encore, de l’identification par les empreintes digitales.

Le Lieutenant-colonel SAMASSA s’est réjoui de la tenue de cette formation qu’il a qualifié de « programme de formation très bien conçu et adapté, pouvant nous permettre de bien mener notre mission régalienne ». « Nous mettrons à profit ces nouvelles connaissances pour le bien du pays et de notre société », a-t-il conclu. Pour sa part, le Colonel Mouhamed ALFOUSEYNI, commandant le NERBAT salut cette initiative de la MINUSMA et souhaite continuer ce genre de formation qui bénéficiera à l’armée reconstituée. Il a en outre exprimé toute sa satisfaction.

Pourquoi et comment soutenir les Forces de défense et de sécurité du Mali ?

Toutes ces initiatives répondent à l’objectif de la Résolution 2531 (2020) du Conseil de sécurité sur l’élaboration par toutes les parties prenantes maliennes, d’un plan complet de redéploiement des Forces de défense et de sécurité, réformées et reconstituées dans le Nord du Mali. Ceci, afin qu’elles assument la responsabilité de la sécurité. Ce redéploiement est facilité grâce à un soutien technique mais aussi opérationnel et logistique notamment dans le domaine des transports pendant les opérations coordonnées et les opérations conjointes. Cet appui contribue également à la planification, en intensifiant les échanges d’informations et en fournissant un appui dans le domaine de l’évacuation sanitaire, dans la limite des ressources disponibles et sans préjudice des principes fondamentaux du maintien de la paix.

Source : Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.