Rapatriement des refugiés du Nord : la commission tripartite est prête

Prévue par un accord tripartite signé le 3 mai dernier à Niamey, la commission tripartite pour le rapatriement des refugiés du Nord vient d’être mise en place. C’était hier, au Radisson Blu en présence du secrétaire général du ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Samba Alhamdou Baby, du secrétaire général du ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses du Niger, Idder Adamou, et du représentant du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, Ousseyni Compaoré. Le rôle de la commission est d’organiser le rapatriement formalisé conformément à la volonté des refugiés et aux clauses de l’accord tripartite.

 samba alhamdou baby secretaire general commission tripartite rapatriement refugie nord mali conference reunion

Le secrétaire général du département de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord a souligné que la mise en place de cette commission tripartite et du groupe de travail technique achève un long processus de mise en œuvre du rapatriement organisé des refugiés du Mali au Niger.

La structure organisera le retour de nos compatriotes refugiés au Niger. Samba Alhamdou Baby a promis, à ce propos, que son département sera attentif à toutes les initiatives que la commission prendra dans l’exécution de la délicate mission qui lui est confiée.

Ousseyni Compaoré a détaillé la mission du HCR d’être près du gouvernement pour préparer, recevoir et intégrer les réfugiés maliens au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie. Il a noté d’ores et déjà des retours spontanés car le HCR n’a pas encore commencé à organiser les rapatriements. « Le moment venu, nous en organiserons avec les gouvernements des pays d’accueil et le gouvernement du Mali », a assuré Ousseyni Compaoré en précisant que le rapatriement se fera par convoi.

Samba Alhamdou Baby a souhaité que la paix revienne dans notre pays et assuré que toutes les dispositions nécessaires seront prises pour que les réfugiés rentrent au bercail dans les meilleures conditions.

F. NAPHO

Source: l’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.