Quel est le coeur du problème entre les Touareg et les Maliens du Sud ?

Nous sommes dans un état de conflit qui dure depuis cinquante ans. Les Touareg se rebellent et demandent une autonomie du Nord-Mali. Le problème est que cette rébellion ne peut manifestement pas se régler par la force. L’armée s’est révélée impuissante sur le terrain.

soldats touaregs armée malienne tessalit

 

 

 

Le sud du pays s’est donc mis à diaboliser le nord, assimilant les Tamacheks à des terroristes. La guerre maliano-malienne ressemble finalement un conflit de voisinage : les esprits se sont échauffés, le dialogue s’est rompu. Avant de trouver des points d’accord, c’est toute la narration officielle qui doit être changée. Pour commencer, il est temps que le gouvernement reconnaisse sa part de faute. L’armée malienne a fait des centaines de morts en 1963, dans les années 1990, en 2006 et plus récemment depuis 2012. Il est nécessaire de faire un travail de repentance. Le racisme présent à Bamako qui diabolise les Touareg est payant politiquement, mais il empêche la reconstruction du pays. La réconciliation du nord et du sud, géographiquement très éloignés, passe par la construction de nouvelles rumeurs de village, la rédaction d’un nouvel imaginaire qui se débarrassera du “touareg voleur terroriste”. Ce nouveau roman malien, seule Koulouba (gouvernement malien) pourra le faire.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.