Quand le Burkina drague le GATIA

Les discussions sont en cours entre le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (GATIA) et le gouvernement Burkinabé pour la sécurisation de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, notamment entre les régions du Sahel au Burkina et du Gourma au Mali. Le compromis porte sur les arrestations et livraisons des djihadistes originaires du Burkina sévissant en territoire malien.

Le Gatia et le MSA de Moussa Ag Acharatoumane entretiennent déjà ce genre de relations avec le Niger voisin.

 

Source: nordsudjournal

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *