Processus d’enregistrement des ex-combattants : le cantonnement se prépare à Taoudénit

La Commission Nationale de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion en collaboration avec le bureau de la MINUSMA à Tombouctou, a organisé le 28 mars, une formation sur l’enregistrement des combattants de la Région de Taoudénit, au profit des chefs de bases, des combattants ainsi que des chefs de fractions de la Région. L’objectif était d’apprendre aux participants à remplir le registre du combattant, document dans lequel doivent figurer toutes les informations relatives aux personnes éligibles à cette étape finale du cantonnement.

La formation a enregistré la participation d’environ 300 personnes, en présence de M. Zahabi Ould Sidi Mohamed, le Président de la Commission Nationale de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion (CNDDR), avec à ses côtés, les autorités administratives et politiques de la Région de Taoudénit, les représentants des Présidents des Commissions Nationales d’intégration et celle de la Réforme du Secteur de la Sécurité, ainsi le chef du Bureau Régional de la MINUSMA à Tombouctou, M. Riccardo Maia.

Dans son intervention, M. Maia a rappelé que : « La MINUSMA est là pour accompagner les maliens dans le processus, les sites de cantonnement et les camps du MOC sont prêts. Selon lui la réussite du processus du DDR à Tombouctou et à Taoudéni, permettra de contribuer, de façon significative, à la sécurité des personnes et de leurs biens dans notre zone ».

A l’issue de la formation, la participation massive aux débats a permis aux uns et aux autres de comprendre que la région de Taoudénit à l’instar de celle Tombouctou est prête à s’engager pleinement dans le processus de pré-enregistrement qui est une étape décisive du cantonnement.

MINUSMA

SourceGAO INFOS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *