Processus de paix : Hervé Ladsous annonce le cantonnement du premier contingent des ex-combattants pour cette semaine

Cette annonce a été faite par Hervé Ladsous au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, ce lundi 2 mai, au QG de la Minusma avec Mahamat Saleh Annadif, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali.
Dans le cadre du renouvellement du mandat de la Minusma, prévu pour le mois de juin prochain, Hervé Ladsous a effectué une visite de trois jours au Mali pour s’imprégner de l’État d’avancement de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix signé il y a un an, du processus de réconciliation et des conditions de travail des forces de la Minusma.

Herve Ladsous chef departement maintien paix nations unies minusma
Ainsi, s’est-il rendu successivement dans les régions de Tombouctou, Gao et Kidal pour évaluer les besoins et les préoccupations de la force onusienne afin que ces préoccupations soient prises en compte dans le nouveau mandat de la Minusma.
À l’issue de sa mission au Nord, Ladsous a estimé que la force onusienne au Mali dans le cadre de son nouveau mandat, pour être hyper active, aura besoin de nouvelles unités spéciales pour faire face au menaces terroristes et au narcotrafic. La Minusma, a-t-il dit, sera dotée des moyens de technologie de pointe, de drones de surveillance et du matériel blindé.
Autre constat de Ladsous, c’est la volonté affirmée de part et d’autres sur la nécessité de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix. Une mise en œuvre qui avance lentement mais sûrement avec l’identification des sites de cantonnement pour les ex-combattants des groupes armés mais aussi avec l’adoption de la loi sur l’installation des autorités intérimaires dans certaines collectivités du Nord.
Ces mesures, en plus du soutien constant de la communauté internationale au gouvernement malien, assureront, dit-il, de meilleures perspectives au Mali, parce qu’elles permettront à l’État malien de se remettre et aux enfants du Nord d’aller à l’école comme les autres enfants du Mali.
Ladsous a assuré que le premier contingent des ex-combattants sera cantonné d’ici la fin de cette semaine.
Il a demandé aux groupes armés de communiquer rapidement la liste définitive des ex-combattants à intégrer dans l’armée nationale afin de d’accélérer le processus d’intégration.
M. Ladsous se réjouit de constater que le processus avance positivement, mais il demande aux différentes parties de hâter un peu le pas. Il a indiqué que l’ONU et les autorités maliennes se comprennent parfaitement sur la gestion de la crise. Selon lui, son entretien avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, sur la question s’est bien déroulée dans la compréhension mutuelle et dans la grande fraternité.
“Avançons, avançons ensemble”, est l’appel d’Hervé Ladsous à toutes les parties impliquées dans la gestion de la crise malienne qui n’a que trop duré.

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *