Pr. Younouss Hameye Dicko : « Le retour des rebelles à Ménaka entrainera un génocide et la MINUSMA en sera tenu responsable »

Le Rassemblement pour le Développement et la Solidarité (RDS) soutient l’Accord pour la paix et de la réconciliation nationale. Elle l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse animée par les leaders du parti. C’était samedi dernier,  à la Maison des Ainés.

younouss hameye dicko politicien parti rds

Dans la déclaration liminaire lue par le secrétaire politique du parti, Mamadou N’Faly Kanté, le RDS félicite le président IBK et salue les efforts fournis pour parvenir à un tel accord. Pour le RDS, l’Accord est bénéfique pour notre pays. Sa mise en œuvre doit passer par une stratégie avec un volet sécuritaire et un volet politique.

«L’Accord de Bamako constitue une avancée pour notre nation, notamment dans le domaine des libertés, du développement durable,  de la défense, de la sécurité et de la définition des conditions de notre « futur vivre ensemble », affirme le RDS dans sa déclaration qui demande au gouvernement de se mettre au travail pour la mise en œuvre des termes de l’Accord dans les meilleurs délais.

Pour le RDS,  la mise en œuvre de l’Accord de paix passe par l’adoption d’une stratégie à deux volets : sécuritaire et politique. La stratégie sécuritaire consiste à pacifier le Gourma. C’est la condition sine qua non pour réussir la paix et le préalable à l’aspect politique. Sur ce point, le RDS affirme que la solution viendra du redécoupage de la carte électorale du Mali. «Les élections régionales constituent la grande nouveauté et sans doute la solution politique au problème du septentrion malien», dit la déclaration.

 

Le Pr. Younouss Hameye Dicko, a lancé un appel à la CMA à venir signer l’Accord de paix. Malgré l’annonce faite par cette dernière de signer l’Accord le 20 juin prochain, le Pr. Dicko émet un doute quant à leur sincérité.  « Je prends la nouvelle avec plaisir d’ailleurs dans une interview récente, j’ai bien développé que la CMA n’aura d’autre choix que de signer. Mais nous n’oublions pas qu’ils étaient sensés parapher l’accord à Alger au même  moment que le gouvernement. Il n’en fut rien. Ils étaient sensés être à Bamako, le 15 mai dernier. Il n’en fut rien. Ce, malgré les assurances données par la médiation », indique le Pr. Dicko.

Concernant le retrait des mouvements de la plateforme de Ménaka, le Pr. Younouss oppose un refus catégorie. « Nous, nous pensons au RDS qu’il n’est pas question pour les mouvements de la plateforme de se retirer de Ménaka. Ménaka est retourné dans le girond malien, qu’il y reste jusqu’à ce qu’il en soit de même pour tout le territoire national. Nous nous pensons que la MINUSMA n’est pas bien inspirée de vouloir ramener les rebelles à Ménaka. Ce sera un génocide et la MINUSMA en sera responsable», a conclu le Pr. Younouss Hameye Dicko.

Mamadou TOGOLA

 

Source: Kunnafoni

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.