Pour ses actions en faveur du retour de la paix: Le Chef général de la tribu Kel Antessar élevé au rang de «Commandeur de la Commémorative de la Paix»

L’annonce a été faite, en fin de semaine dernière, par correspondance, dont nous avons eu une copie, adressée au Chef général de la tribu Kel Antessar, Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmed dit Nasser. En effet, ce dernier a été élevé au titre de Commandeur de la Commémorative de la Paix par l’Association Internationale des Soldats de la Paix (AISP). Une distinction qui vient couronner ses actions en faveur du retour de la paix et de la stabilité au Mali et au Sahel.

Pour l’AISP, les actions de Nasser vont au-delà du Mali, dans la mesure où elles concernent la stabilité de tout le Sahel. Cette distinction délivrée par l’AISP au chef de la tribu Kel Antessar vient s’ajouter à bien d’autres. On se souvient qu’en janvier dernier, ce leader communautaire a été élevé au rang d’Officier de l’Ordre national pour ses nombreux services rendus à la nation. En 2019, l’ONG Forum Libre lui a décerné le prix Dioncounda Traoré pour la paix.

Rappelons que Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmad Al Ansary, avant même son intronisation, en remplacement de son défunt père, en 2015, a entrepris une série d’actions en faveur du retour de la paix. Outre le fait qu’il s’est impliqué activement dans la libération des militaires détenus par les ex-rebelles, il a aussi effectué plusieurs missions dans le camp de réfugiés de M’berra, en Mauritanie, pour une sensibilisation sur la nécessité de l’implication de tous pour la mise en œuvre de l’Accord issu du processus d’Alger.

Il a également conduit la caravane de la paix initiée par les chefs de Tribu en avril 2015 pour diffuser le message de la paix et de la concorde nationale dans tout le cercle de Goundam. A ces actions s’ajoute aussi la montée, pour la première fois, depuis 2012, des couleurs du drapeau national dans la localité de Gargando. De même, il a effectué d’autres missions de sensibilisation à la paix au profit de la diaspora établie en Arabie Saoudite, au Maroc, etc.

Il a aussi été au cœur de la médiation initiée par les chefs religieux pour le règlement d’un conflit intercommunautaire dans la région de Kidal, en Août 2016. L’homme est aussi très impliqué dans toutes les questions relatives au développement du cercle de Goundam. Il est rare de le voir silencieux sur les thématiques ayant trait au retour de la paix et de la stabilité au Mali.

C’est donc pour tous ces efforts qu’il a été récompensé par l’AISP, qui est une ONG reconnue par les Nations Unies depuis 1995, ayant pour vocation de regrouper tous les civils et militaires qui ont participé à des missions de maintien de la Paix sous l’égide des Nations Unies. Une ONG qui a déjà eu à distinguer plusieurs personnalités, dont le chanteur-producteur AKON, les athlètes Marlène Harnois, Samir Aït Saïd et Jean-Baptiste Alaize.

Massiré DIOP

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *