Pour la paix et la réconciliation nationale: les Kel Antessar de Tombouctou à l’avant-garde du combat

Les rideaux sont tombés, le 12 mars dernier, sur les travaux de la rencontre de Gargando (Goundam) qui a regroupé les communautés Kel Antessar et les autres tribus alliées de toute la région de Tombouctou avec les sédentaires. La restitution de cette importante rencontre qui a vu, pour la première fois, le drapeau malien remplacer celui du HCUA depuis la crise de 2012 était au cœur des échanges entre les hommes de médias et ses initiateurs.

Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmed Nasser chef communaute kel intessar Antessar

Cette conférence était animée par le Chef de la tribu, Abdoul Majid Ag Mohamed AHMAD dit NASSER. Il avait à ses côtés le Commissaire à la sécurité alimentaire avec rang de ministre, Oumar Ibrahim TOURE ; la représentante du ministre de la Décentralisation et de la réforme de l’Etat, Aïda Hamahady OUALATE, kel Antessar de son état ; le député de Goundam, l’honorable Oumar TRAORE le Maire de Goundam, Oumou SALL SECK , etc.
Des propos des conférenciers du jour, il ressort qu’à l’initiative de la tribu des Kel Antessar, la rencontre intercommunautaire de Gargando a réuni, les 11 et 12 mars 2016, les communautés Kel Antessar, les sédentaires et les autres tribus alliées de toute la région de Tombouctou et de la diaspora. Aussi, a-t-on appris, les maires, les députés, les chefs coutumiers et religieux, des réfugiés, des autorités politiques et administratives, des leaders d’opinion, n’ont ménagé aucun effort pour assister à la rencontre de la paix de Gargando.
Pour les conférenciers, des faits majeurs ont marqué cette rencontre intercommunautaire de Gargando, à savoir pour la première fois, depuis l’occupation de localité par les groupes armés, le drapeau malien (vert-Or-rouge), a remplacé celui HCUA. Aussi, des combattants de la CMA et des militaires du Mali ont chanté, main dans la main, l’hymne national du Mali pour la montée des couleurs. «Il y a quelques jours, ce geste serait qualifié d’acte de guerre, mais aujourd’hui, c’est un symbole de paix et de réconciliation », se réjouissent les conférenciers. Pour eux, c’est sans doute le signe que les Kel Antessar, voire les Touareg de la région de Tombouctou, ont choisi la République.
A en croire les organisateurs de cette rencontre, c’est un double pari qui a été celui de la mobilisation et de la paix. En effet, plus de 1 000 participants ont répondu à l’appel de la communauté touarègue à Gargando. Cette rencontre a été une occasion pour débattre tous les sujets de préoccupation, notamment le retour des réfugiés ; la crise sécuritaire avec son lot de braquages et de violences ; la cohésion sociale, le vivre-ensemble ; la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; mais aussi et surtout, les questions de développement, etc.
L’honorable TRAORE a invité l’Etat à accompagner cette paix retrouvée à Gargando en termes d’infrastructures, d’accès à l’eau potable, d’accès à la santé.
De son côté, le maire de Goundam, Oumou SALL SECK, fruit d’une union kel Antesser-sonraï, a souligné que les groupes armés se sont engagés à traquer tous les auteurs d’actes de banditisme dans localité, en collaboration avec les FAMAs. Parmi les acquis de cette rencontre figure l’éclairage de la ville.
Les participants ont fait d’importantes recommandations dont, la mise en œuvre rapide de l’Accord pour la paix et la réconciliation ; le retour des réfugiés dans leurs localités respectives. La rencontre a exhorté le gouvernement à diligenter la mise en œuvre ces recommandations.

PAR ABDOULAYE OUATTARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *