Pour dénoncer la répression de la MINUSMA à Gao et le préaccord d’Alger : Plusieurs organisations de la société civile en sit-in chaque vendredi …

Au moment où certaines grandes figures de l’Adrar des Ifogas manifestent leur mécontentement de ne plus faire partie de la République du Mali si elles n’obtiennent pas en Alger le fédéralisme, plusieurs organisations de la société civile malienne battent le pavé dans le sud pour dénoncer un projet de démantèlement de notre patrie envisagé par les ennemis du Mali à travers le processus de négociation. Aussi, elles exigent l’expulsion sans délai du contingent de la MUNISMA responsable de la répression tragique contre la population civile de Gao.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.