Plus de 646 ménages déplacés du Cercle de Douentza relogés à Gao (Nord)

Gao11 fév (AMAP) Quelque 646 ménages déplacés internes de la Commune de Mondoro, (Cercle de Douentza), dans le Centre du Mali, ont été relogés, mercredi, dans l’ex-camp du contingent chinois de la Mission intégrée et multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), au quartier Boulgoundié de Gao (Nord).

Ces installations réalisées par des organismes humanitaires ont été remises, comme site provisoire, à ces familles déplacées auparavant hébergées dans la salle de spectacle de Gao, lors d’une cérémonie officielle que le gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Moussa Traoré, a présidée.

Sur le site, le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont réhabilité six bâtiments publics et la clôture. L’organisme humanitaire a installé huit lampadaires solaires, quarante tentes familiales. Il a aménagé un système de drainage des eaux de ruissellement.

Le HCR, à travers ses partenaires, a également construit et équipé deux salles de classe et un bloc de deux latrines, un espace ami équipé pour les enfants.

L’Unicef a, aussi, mis à la disposition des 646 ménages une adduction sommaire d’eau d’une capacité de 20m3 avec deux rampes de distribution de dix têtes de robinets, deux aires de lavage avec des puits perdus et un dépotoir d’ordures. Auxquels s’ajoutent vingt latrines également reparties entre les hommes et les femmes et quinze douches d’urgences aussi équitablement reparties.

Toujours dans le cadre de l’assainissement au profit des déplacées et de leur environnement, l’Unicef a offert dix dispositifs de lavage des mains, dix poubelles, cinq brouettes et d’autres outils.

Le coût de ces réalisations financées par les partenaires humanitaires est estimé à plus de 100 millions de Fcfa.

Le porte-parole des déplacées de Mondoro, Amadou Ongoïba a remercié l’Etat à travers l’autorité régionale et ses partenaires pour l’aménagement d’un site à pour les familles déplacées. Il s’est réjoui, aussi, de « l’accueil chaleureux de l’ensemble de la population de Gao ».

Le directeur régional du développement social et de l’économie solidaire, Moussa Misso Maiga, a, pour sa part, remercié « les organismes humanitaires pour leur soutien, les services techniques de la région pour leur expertise et les populations du quartier Boulgoundié pour leur accueil ».

La représentante de l’Unicef, Sylvie Fouet a, au nom de deux agences (Unicef et HCR), remercié les autorités régionales pour avoir proposé un site. Elle reconnait que « c’est compliqué de quitter sa famille, son jardin, son champ ».

Elle a demandé aux femmes de prendre soin de leurs enfants. Et a rassuré les déplacées que leurs doléances seront prises en compte. Elle a salué la bonne coordination entre les deux agences.

Le gouverneur de Gao, le général de brigade, Moussa Traoré s’est dit très impressionné de constater que la Commune urbaine de Gao a pu héberger un nombre si important de personnes déplacées venues de la Commune de Mondoro «  dans un cadre plus agréable ».

Il a sollicité des habitants du quartier « de bien vouloir accueillir leurs cousins » dogons. Il a, aussi, remercié les partenaires pour leur accompagnement constant en faveur des populations de la Région et, en particulier, les déplacées de Mondoro.

AT/MD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.