Peh dans le cercle de Bankass : 20 personnes tuées par des hommes armés

Dans un communiqué publié le weekend dernier, le gouvernement du Mali a déploré le massacre de 20 personnes dans le village de Peh, commune de Ouenkoro dans le cercle de Bankass, par des individus « non encore identifiés ».

Un autre massacre dans la partie exondée de la région de Mopti ! Des familles ont encore été endeuillées. Des paisibles citoyens ont été tués à Peh dans la commune de Ouenkoro, la semaine dernière. En effet, selon le communiqué du gouvernement de la République en date du 15 novembre2019, 20 personnes ont été tuées par des hommes armés dans la commune de Ouenkoro. « Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion publique nationale et internationale que dans l’après-midi du mercredi 13 novembre 2019, les Forces armées du Mali (FAMa) basées à Ouenkoro (cercle de Bankass), dans la région de Mopti sont intervenues dans le village de Peh, à la suite des informations faisant état d’attaque par des individus non encore identifié », lit-on dans le communiqué du porte-parole du gouvernement du Mali. Selon les autorités maliennes, les assaillants  de ces 20  personnes « qui œuvrent pour semer la terreur sur les bandes frontalières de nos pays, étaient habillés en tenue de chasseur ».

À en croire le communiqué officiel du gouvernement, à  l’arrivée des FAMa, les assaillants ont abandonné les troupeaux volés et se sont repliés. « Par la suite, une fouille des FAMa dans les campements voisins a abouti à la découverte de dix-neuf (19) corps abandonnés, dont certains, dans des puits », précise-t-on dans le communiqué. Selon le gouvernement du Mali, ce sont  les FAMa qui  ont inhumé les corps.

Par ailleurs, le gouvernement du Mali a, dans son communiqué, appelé  les populations « dans les zones en proie à l’insécurité au calme et à la retenue ; exhorte toutes les parties à œuvrer à la résolution pacifique de leurs différends et à la réconciliation à travers le dialogue ». Aussi, a-t-il invité les populations à collaborer, à soutenir, à accompagner et à encourager les FAMa, dans le combat inlassable contre les forces obscurantistes qui œuvrent à mettre en mal notre cohésion sociale.

Boureima Guindo

 

LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *