Opération de contrôle de la force Barkhane à MENAKA 

Les militaires de l’opération Barkhane ont reçu à déjouer une attaque suicide,  particulièrement bien organisée au sud de la ville de Ménaka, non loin de la frontière Nigérienne. L’accrochage a eu lieu le dimanche 10 mars vers 12h30. Les hommes du groupement Tactique Désert 2 de la force Barkhane viennent de mettre en place un dispositif composé d’une quinzaine de véhicules selon l’Etat-major. Le village d’Akabar est régulièrement fréquenté par les terroristes qui s’y ravitaillent en vivre et en carburant. L’attaque a eu lieu à une trentaine de kilomètres  de la forêt du même nom.  Selon le l’Etat-major, les soldats français ayant décelé un pick-up au comportement suspect s’approchant de leur position,  ont ouvert le feu, déclenchant l’explosion du véhicule piégé. Le souffle est très important à seulement 30 mètres de là. Deux soldats de Barkhane sont sérieusement touchés.

A rappeler que dans cette même zone, l’armée avait été visée le 11janvier 2018 par une attaque menée à partir d’un véhicule suicide contre un convoi.

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *