Opération Barkhane: Actualités des opérations du 24 juillet au 3 août

Le groupement tactique désert « Bruno » en action dans le Gourma

Du 19 au 26 juillet, une unité du Groupement tactique désert (GTD) « Bruno » a effectué une opération de harcèlement des Groupes armés terroristes au cœur du Gourma malien. Lors de cette opération l’unité a bénéficié de l’appui d’une patrouille de deux Mirage 2000D. De jour comme de nuit, l’unité a reconnu et contrôlé successivement plusieurs zones prétendument occupées par les terroristes tout en établissant autant que possible des liens avec la population et en l’assurant ainsi du soutien de la force. Malgré la saison des pluies, les militaires français dotés de véhicules à haute mobilité (VHM) maintiennent dans la durée une forte pression sur l’ennemi.

En parallèle de ses opérations, le GTD « Bruno » a conduit une action au profit de la population de Gao. En effet, le chef de corps a participé à l’inauguration du centre sanitaire communautaire BANIKA. Les principales actions menées par la force Barkhane ont consisté à réparer l’incinérateur du site et à moderniser le système d’adduction d’eau dans les salles d’accouchement et d’examens.

Le groupement tactique désert « Bercheny » en appui des FAMa

Tout en maintenant ses opérations de contrôle de zone dans le nord, le Groupement tactique désert « Bercheny » a poursuivi ses opérations dans le Liptako malo-nigérien. Les unités de ce groupement ont poursuivi la formation des unités légères de reconnaissance et d’intervention de Ménaka dont les entrainements de sauvetage au combat. En plus de combattre, l’objectif à terme est que cette unité des forces armées maliennes (FAMa) puisse réaliser les premiers gestes qui sauvent.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 5100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

À N’Djamena, le 3 août 2020

Contact presse : [email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *