Nord du Mali : L’arrestation de présumés poseurs de bombes met le feu à Kidal

 

 

terroristes islamistes djihadistes bandit armee voleur touareg mnla cma rebelle arrete cache armement munition explosif obus grenade mine

Une manifestation des populations de Kidal contre la Minusma et de la force Barkhane a dégénéré, faisant deux morts et 4 blessés hier matin. Selon certaines sources, ces violences font suite à l’arrestation de plus d’une douzaine de personnes depuis le début du mois par les forces onusiennes et françaises dans la localité dans le cadre de l’enquête sur l’explosion d’une mine la semaine dernière qui a couté la vie à des militaires français.

Joint au téléphone par nos confrères de Studio Tamani, un habitant de Kidal  a expliqué que « Les raisons qui ont poussé les gens à manifester c’est surtout les multiples arrestations au niveau de Kidal et dans les contrées en dehors de cela il y a aussi les traitements que subissent les gens de la part et de la Minusma et de Barkhane. Donc les gens ont manifesté à leur place habituelle qui est voisine de l’aéroport tenu par la Minusma, donc certainement les gens se sont trop approchés d’eux en scandant des slogans hostiles à la Minusma et à Barkhane. En un instant tout a basculé, ils ont commencé à tirer sur les gens il y a eu au total six blessés dont trois enfants de moins de 17 ans. Et deux sont décédés parmi les enfants ».Il a continué  que« Nous, nous ne savons pas ce qui a provoqué les tirs. Ce n’est pas la première fois, ça ne serait pas peut-être la dernière fois non plus ».

Selon la Minusma, des manifestants se sont introduits par effraction hier matin vers 10 heures sur la piste de l’aéroport, en mettant le feu aux installations sécuritaires. Toujours selon la Minusma la piste d’atterrissage de Kidal est un élément essentiel pour l’approvisionnement de l’aide humanitaire, le soutien aux populations locales, ainsi que pour les opérations de la Minusma et des forces partenaires. Dans son communiqué, la mission onusienne ne confirme pas les victimes et indique que les informations données par certains média sont actuellement en cours de vérification. »

Quant aux mouvements armés, ils ont «confirmé les événements qui selon ses responsables ont coûté la vie à deux manifestants. La CMA a condamné les violences nées de cette manifestation et lancé un appel immédiat au calme et à la retenue. Elle a aussi demandé à la Minusma de diligenter une enquête immédiate pour identifier les auteurs des tirs mortels contre les manifestants. »

Ces violences font suite à l’arrestation de plus d’une douzaine de personnes depuis le début du mois par les forces onusiennes et françaises dans la localité dans le cadre de l’enquête sur l’explosion d’une mine la semaine dernière qui a couté la vie à militaires français.

RD

 

Source : l’indicateur du renouveau

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *