Négocier avec les djihadistes: Une décision désapprouvée par des leaders politiques !

Déjà des leaders des partis politiques ne trouvent pas judicieux de dialoguer avec les ennemis du pays. Entre le gouvernement et l’opposition, c’est une lutte incompréhensible sur la gestion de la crise. Depuis l’annonce jusqu’aujourd’hui des interrogations se font, sur quoi le gouvernement et les chefs des katibas vont négocier et qui pour  aller rencontrer ces chefs ?  

Après l’interview du président de la République sur les antennes de RFI et France 24, beaucoup de nos concitoyens ont appris avec joie l’annonce du président, et étaient étonnés de voir ‘’Bou’’ fléchir une fois sur ses décisions. Malheureusement, cette annonce de dialoguer avec les ennemis du pays pourrait ne pas aboutir ? La décision a été mal comprise par certains leaders politiques, qui trouvent que ce n’est pas le bon moment pour enclencher un dialogue. Ils (leaders) se basent sur la question de l’ébullition sociale que traversent les différents secteurs du pays. Notamment la sortie de l’ex-PM Modibo Sidibé, le président du parti ‘’ Yélèma’’ Moussa Mara. Et  même si l’opposition accepte de suivre les propos du gouvernement, comment le gouvernement peut-il amener les deux chefs à la table ? Le sommet du G5 Sahel vient de se clôturer, une des décisions du sommet porte sur l’augmentation des matériels et sur le budget pour la sécurisation des trois zones dite ‘’frontalière’’. Et tout cela, le gouvernement pense que le dialogue est encore possible avec ces deux chefs.

À suivre

Lansine Coulibaly

Source: lecombat
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *