Mopti : Nouvelles allégations de meurtres de civils

Encore une fois, la région de Mopti est secouée par une affaire de meurtres de masse. En effet, selon des sources concordantes, près d’une dizaines de forains et commerçants de petits ruminants ont été enlevés, le mardi 7 juillet, vers 10 heures alors qu’ils tentaient de traverser la rivière de Bani à Sofara, localité située à près de 80 km de Mopti.

Aux dernières nouvelles, ces personnes seraient toutes exécutées. Leurs parents sont en train de s’organiser pour leur inhumation.

Pour le moment, cet acte n’a pas été revendiqué, mais d’aucuns pointent du doigt la milice Dana Amassagou. Il faut dire que cette situation est très récurrente dans la région de Mopti. Des milices estimant défendre des communautés massacrent des civils. Il s’agit notamment de l’Alliance pour le Salut du Sahel et Dana Amassagou.

Par ailleurs, d’aucuns ont lancé un appel pour sauver la population du village de Dialloube. Personne ne sort et n’entre dans ce village encerclé par des extrémistes violents. Ces derniers ont même installé des check-points sur le fleuve pour empêcher le ravitaillement en vivre de la population à partir de Mopti. Sur place, la population semble totalement désemparée et abandonnée à son sort. Elle n’arrive même plus à assurer le minimum vital. Ces extrémistes n’ont même pas hésité à enlever tout le bétail dont dispose la population.

Kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *