Mopti : LE SDREFPTE, UN INSTRUMENT QUI PRIVILÉGIE la LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE DES JEUNES

Au Mali, la décentralisation confère à la collectivité région, la responsabilité de l’articulation des stratégies de développement régional à travers la mise en cohérence des planifications et de mise en place des cadres de référence des actions de développement.

Ainsi le Conseil régional de Mopti, avec l’accompagnement du Programme d’appui à la formation professionnelle (PAFPIV 2014-2017) exécuté par Swisscontact et financé par la Coopération suisse (DDC) et l’ambassade du Danemark, a élaboré un certain nombre d’outils de planification stratégique dont le schéma directeur régional de la formation professionnelle et technique pour l’emploi (SDREFPTE) 2011-2015. Cela pour mettre en œuvre et suivre les actions de développement de la formation professionnelle, technique et de l’emploi de la région. Au regard des résultats satisfaisants engrangés par la première génération du SDREFPTE qui s’est imposée comme instrument privilégié de lutte contre le chômage des jeunes et de promotion de la croissance économique, le processus d’élaboration d’un second schéma pour la période 2018-2022 a été autorisé par les conseillers régionaux.
Acté par la mise en place d’un comité technique par décision N° 057 du 22 mai 2017 du président du Conseil régional, Macky Cissé, avec l’appui technique et financier de la DDC et la Coopération danoise à travers PAFP IV/Swisscontact, les acteurs ont, d’abord, évalué le précédent pour capitaliser les acquis ainsi que les difficultés et projeter l’organisation des rencontres locales. Ainsi, les 22 et 23 mai 2018, il a été concomitamment organisé dans les 8 cercles de la région des rencontres locales de collecte d’informations nécessaires, de recensement des difficultés et des propositions de solutions pour l’élaboration du nouveau schéma directeur régional de la formation professionnelle et technique et de l’emploi.
L’étape de Mopti dont la modération était assurée par Demba Diallo de la DRPSIAP et Mme Kadidiatou Diawara de l’AE-Mopti, a eu pour cadre la salle de conférence du Conseil régional. A l’image des autres collectivités, la rencontre a regroupé les acteurs de l’administration centrale, les services techniques, les maires, les secrétaires généraux, le président du Conseil de cercle, la société civile, les chambres consulaires et les ONG/projets.
Selon le chef d’antenne Swisscontact-Mopti, Yaya Mariko, sa structure appuie le processus à travers le Programme d’appui à la formation professionnelle PAFP/IV dont objectif est de «contribuer à la compétitivité des secteurs économiques porteurs dans les Régions de Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, et le district de Bamako par une formation professionnelle axée sur l’emploi». De ce point de vue, il s’inscrit dans la démarche de la décentralisation et la maitrise d’ouvrage est assurée  par les collectivités régionales conformément à l’article 163 de la loi n°2017-051 du 02 octobre 2017  portant Code des collectivités territoriales en République du Mali. Ce nouveau schéma de 5 ans (2018-2022) prend en compte les lacunes constatées ainsi que les nouveaux défis et opportunités qui se présentent à la région en matière de formation et d’emplois. Il permettra une prise en charge efficiente de la formation dans les PDESC et budgets des collectivités, a indiqué Yaya Mariko, avant de réaffirmer l’engagement de sa structure et ses partenaires à soutenir la formation professionnelle, gage du développement durable.
Durant deux jours, les participants ont identifié et analysé l’ensemble des difficultés liées à la formation professionnelle et l’emploi. Ils ont aussi répertorié et classé les actions à mener par ordre de priorités et proposé des solutions dans les secteurs de l’économie rurale, des infrastructures et équipements ainsi que des ressources humaines. Les données collectées lors des ateliers locaux alimenteront les discussions au niveau régional afin de dégager des actions qui puissent booster la FP en 5ème Région. Le représentant du préfet, Issa Pléa, qui a présidé les cérémonies d’ouverture et de clôture, a salué l’initiative du conseil régional et félicité par la même occasion les partenaires techniques et financiers (la DDC et la Coopération danoise) à travers Swisscontact pour leurs appuis dans un domaine prioritaire comme la formation professionnelle et l’emploi, source de création de richesse et de relance de l’économie locale. s
Dramane
Coulibaly
AMAP-MOPTI

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *