Minusma à Gao : les médias engagés dans la promotion des droits de l’homme

Gao, 13 août 2014–Les 6 et 7 août derniers, la division des droits de l’homme de la Minusma, en collaboration avec le bureau de la communication et d’information publique de la Mission à Gao, a organisé un atelier de renforcement des capacités des professionnels des médias dans la région de Gao en matière de droits de l’homme.

minusma casques bleues prolonge mandat nord mali

 

L’objectif principal de la rencontre était d’amener les journalistes à mieux comprendre et assumer leur rôle de défenseurs et de promoteurs des droits humains, mais aussi de favoriser l’accès des communautés à l’information pour étendre les possibilités d’éducation en la matière. Présidé par M. Francisco Osler, Chef de Bureau de la Minusma à Gao, cet atelier a été suivi par 18 journalistes et professionnels des médias venus des cercles d’Ansongo, Ménaka et Gao.

Les conférenciers ont mis l’accent sur plusieurs points dont le rôle du journaliste et des médias en général, dans la promotion des valeurs de respect des droits humains, notamment à travers des sujets ayant pour vocation de révéler les violations de droits humains. L’importance du journalisme d’investigation a été particulièrement soulignée durant la projection de deux documentaires.

Lors de la session inaugurale, M. Francisco Osler a déclaré que «la promotion et la protection des droits de l’homme sont au cœur du mandat de la Minusma. Ces questions font également partie des défis majeurs que le Mali devra relever dans le cadre de la recherche de la sécurité au nord, la restauration de la paix ainsi que la consolidation de la cohésion sociale et le renforcement de l’unité nationale». M. Ibrahim Gariko de la radio Menaka a indiqué que «la question de droits de l’homme est complexe, incomprise ou mal comprise, non seulement de la population, mais aussi de nous-mêmes, les journalistes.

Cette rencontre a tracé une bonne ligne de conduite pour les journalistes de la région». Mme Aminata Idrissa Maiga, animatrice à la radio Voix des Jeunes, a souhaité que cette formation serve à l’initiation de débats radiophoniques consacrés à la promotion des droits humains. «Le plus important a été qu’à l’issue de l’atelier, les journalistes et professionnels des médias eux-mêmes ont pris l’initiative de mettre sur pied un réseau des journalistes des radios communautaires pour la promotion et la protection des droits de l’homme dans la région de Gao», a indiqué M. Eric Mukam, Officier des droits humains à la Minusma. M. Daniel Massamba Meboya du bureau de la communication à Gao a expliqué le mandat de la Minusma aux journalistes ainsi que ses priorités telles que définies dans la nouvelle résolution 2164 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies, le 24 juin dernier.

La division des droits de l’homme de la Minusma avait déjà organisé des ateliers similaires à Mopti et Tombouctou à l’intention des journalistes et professionnels des médias. Ceci dans le seul but de susciter un grand intérêt parmi les médias au Mali pour mieux contribuer au processus en cours de la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.

 

Source : Minusma 

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.