Minusma actu : Tombouctou, Taoudénit, Gao, Ménaka Kidal renforcées

Du 24 au 28 janvier 2019, la MINUSMA et le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) ont organisé une session de formation des formateurs de cinq jours au Centre de Formation des Collectivités Territoriales (CFCT).

La formation financée par la MINUSMA, a essentiellement porté sur les modules relatifs à l’organisation, au fonctionnement des collectivités territoriales, les fondements juridiques des Autorités intérimaires, la communication sur l’élaboration et l’exécution du budget (gestion budgétaire et comptable), le Plan de Développement Economique Social et Culturel (PDESC)/le Plan d’Actions Prioritaires (PAP), la maîtrise d’ouvrage du développement régional et local, entre autres.

Kidal : Appui à la réinsertion socio-économique des jeunes

Ce 1er février 2019 à Kidal, a eu lieu le lancement d’un projet financé par la MINUSMA relatif à l’élevage. Dénommé « Appui à la réinsertion socioéconomique des jeunes de l’Association TANAKRA dans la commune de Kidal », ce projet est initié par la section de la Stabilisation et du Relèvement (SR) de la MINUSMA.

D’un montant de plus de 14 millions de francs CFA, ce projet doit être mis en œuvre sur une période de trois mois. Il s’agira, à travers l’ONG locale Cercle d’Appui au Monde Rural (CAMR), partenaire dudit projet, d’aider la soixantaine de jeunes bénéficiaires à faire de leur rêve d’autonomie financière, une réalité palpable. Ceci, en les organisant notamment autour d’activités pastorales génératrices de revenus.

Ténenkou : des aménagements pour réduire les tensions communautaires

La MINUSMA a initié un projet de « Prévention des tensions communautaires et de sécurisation de la ville de Ténenkou à travers la réhabilitation de la digue de ceinture et la construction des caniveaux ». Ces travaux qui protégeront la ville des inondations, permettront également d’apaiser durablement les tensions communautaires, nombreuses dans la région.

La ville de Ténenkou, située dans le delta central du Niger, compte 11274 habitants. Elle est intégralement située dans ce que l’on appelle un bas-fond. Cette situation lui confère le statut de « ville inondable » en période de pluies abondantes.

Cependant, la ville est entourée d’une digue qui s’est considérablement dégradée au fil des années. Elle s’est fragilisée et tombe en ruine en plusieurs endroits, exposant ainsi la ville à des inondations pendant la saison des pluies.

Mopti : Cinq checkpoints pour les FAMa  

Ce projet a pour objet la construction, le renforcement et la sécurisation de cinq checkpoints. Localisés à Thy-Fatoma, Barbe, Goundaka, jonction de Djenne et Bargondaga, ils doivent permettre à la 6ème région militaire des FAMa d’être mieux à même de contrôler les mouvements aux différents postes de contrôle, et de faciliter ainsi le retour de l’Etat dans cette région grandement touchée par l’action de groupes armés.

La réalisation de cet important projet, d’un coût total de 194 millions de FCFA (194 297 250 FCFA), a été rendue possible grâce à la contribution du Canada au Fonds Fiduciaire des Nations Unies en Soutien à la Paix et la Sécurité du Mali. Ce projet devrait aussi permettre de favoriser le retour, ou du moins un accès accru, des organisations humanitaires et de développement, aux populations vulnérables, menacées par l’action de ces groupes armés et les conflits intercommunautaires, dont la violence s’intensifie.

Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *