Minusm actu : La MINUSMA soutient la société civile malienne dans l’amélioration de la participation citoyenne

Le 17 janvier 2019, à la Maison des aînés de Bamako, s’est tenu le lancement du projet «Appui au dialogue entre la société civile et les acteurs des collectivités territoriales pour l’inclusion politique, la prise de décisions et la gouvernance collaborative». Cet atelier est initié par le Forum des Organisations de la Société civile (FOSC) et la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA.

Le projet couvrira les régions de Ségou, Mopti, Gao, Ménaka, Tombouctou et Kidal. L’objectif du projet est de doter les Organisations de la Société Civile (OSC) d’instruments nécessaires pour améliorer leur participation au processus démocratique, à la réforme de l’Etat, la bonne gouvernance, la décentralisation, le développement et le changement social et ce, dans le processus de redevabilité et du contrôle citoyen.

La MINUSMA appuie la réinsertion socio-économique des femmes de Kidal à travers une formation en coupe et couture

Le siège de la Coordination des Associations des Femmes de l’Azawad (CAFA) à Kidal, a accueilli, le 17 janvier 2019, le lancement par la MINUSMA du projet à impact rapide (QIP), dénommé «Formation professionnelle en coupe et couture», destiné aux jeunes femmes de la ville.Plus d’une trentaine d’entre elles ont participé à la cérémonie de lancement du projet, aux côtés des représentants de l’ONG partenaire AFFALA et du chef du bureau régional de la MINUSMA à Kidal, M. Christophe Sivillon, qui était accompagné par la Force et les responsables des différentes sections de la Mission.

Le projet, d’un coût global de 16.500.000 FCFA pour une durée de 3 mois et sponsorisé par la Division des Affaires Politiques (DAP) de la MINUSMA, traduit, selon M. Sivillon, «la volonté de la Mission onusienne au Mali d’encourager la promotion socio-économique des couches les plus vulnérables de la société, particulièrement, les femmes, à travers la formation et la création d’activités génératrices de revenus (AGR) ».

La MINUSMA a renforcé 9 radios communautaires au centre du Mali

Les radios communautaires sont des acteurs pour la paix dans le centre du Mali. C’est ainsi que dans le cadre des projets communautaires connus sous le sigle QIPs (Quick Impact Projects ou Projets à impact rapide) 9 de ces radios ont reçu des équipements  pour une valeur de  de 28 millions de FCFA Kaoural Radio, Radio Jamana, Radio Guintan, Radio Saghan, Radio Tolérance, Radio Dakan, Radio Kélénya, Radio Kounani et Radio Maria bénéficient.

Les radios ont chacune reçu une console de 12 pièces, un coupleur, des ordinateurs portables, des microphones avec supports et casques, des enregistreurs vocaux numériques.

L’équipement et le système d’antenne de guidage à large bande installés dans une tour de 40 mètres ont révolutionné la manière d’atteindre le public. Cela permet d’élargir l’audience. Car l’amélioration de la qualité des programmes radiophoniques et la possibilité pour ces productions d’atteindre des zones isolées font partie de la stratégie visant à promouvoir la cohésion sociale et à sensibiliser à une culture de la paix.

Réduire les violences communautaires grâce à deux projets d’infrastructures agricoles dans la région de Gao

Un projet de construction de quatre digues et un autre d’aménagement d’une surface agricole de 12 hectares, ont été achevés à Hamakouladji et Tondibi situés respectivement à 45 et 60 kms de Gao. Une délégation du bureau de la MINUSMA dans la région, composée de fonctionnaires de la section de la Réforme du Secteur de la Sécurité – Désarmement, Démobilisation, Réinsertion (RSS-DDR), s’est rendue dans le cercle de Bourem, le jeudi 10 janvier 2019 pour participer à leur clôture. Ces projets ont pour but la réduction de la violence communautaire et sont entièrement financés par la Mission onusienne.

 

Source: lechallenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *