Ménaka : Un jeune arabe abattu à bout portant par une patrouille du GATIA

Le lundi dernier, aux environs des 20H, un jeune arabe, conduisant une moto, a été abattu par une patrouille du GATIA. Selon nos sources, il n’aurait pas obtempéré à la sommation des éléments de ce mouvement qui assuraient, depuis quelques mois, la sécurité dans le Centre-ville de Ménaka et ses alentours. Il y a, quelques mois, face aux attaques récurrentes des bandits armés profitant de l’absence des forces de sécurité maliennes, le GATIA et certains groupes armés proches, notamment le MSA, a pris en main la sécurisation de la localité. Mais, avant, le Général Gamou a, lors de plusieurs rencontres auxquelles toutes les couches de la population (femmes, jeunes) ont été associées, a fixé un certain nombre de mesures sécuritaires à observer strictement par chacun.

ville region nord mali menaka taoudeni

Au nombre de ces mesures, l’interdiction de circuler à moto, à partir de 20 H. Le lundi, se plaignant d’un dérangement de son antenne parabolique, le jeune arabe abattu a décidé d’aller chercher un dépanneur. Il enfourcha sa moto, juste aux environs des 20 H. Sur la route, il refusa d’obtempérer aux tirs de sommation d’une patrouille du GATIA. Les éléments de la milice lui ont (alors) directement ouvert le feu. Il fut mortellement atteint à la tête et décéda sur le coup.

Les engins à deux roues sont devenus une source potentielle d’insécurité à Ménaka où ils (ces engins) sont devenus le principal mode opératoire des terroristes et autres bandits de grand chemin.

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *