Ménaka : Trois enfants meurent de la “coqueluche” et leurs proches en appellent à l’aide des autorités compétentes

Dans la région de Ménaka, trois enfants sont récemment décédés de la coqueluche, une maladie respiratoire très contagieuse. Les faits se sont produits dans la localité de Tedjerert-Alata où l’incidence de la maladie a considérablement augmenté chez les femmes enceintes et les nourrissons.

Des sources médicales dans cette localité, située dans l’extrême nord-est du pays, à environ 360 km de la ville de Gao et à seulement 170 km de Ménaka, ont confirmé que la mort des nourrissons était bel et bien due à la coqueluche.

Il existe une grave épidémie de maladies respiratoires qui se propage rapidement dans la région en raison de l’absence de soins de santé de la part de l’Etat et des organisations “, a déclaré le Dr Hassan Alla, directeur du clinique ”Tahanint”, à notre rédaction du site www.kibaru.ml.  Le médecin a également indiqué que la maladie touche toutes les personnes, mais celles qui sont les plus vulnérables sont notamment les femmes enceintes et les nourrissons. Avant de déclarer que le seul moyen de stopper sa propagation c’est la fourniture de médicaments pour atténuer les complications de l’infection et la vaccination des enfants à base âge dans la région.

Les trois nourrissons qui sont décédés des suites de cette maladie sont Mahmoud Farka, âgé de 11 mois, dont la mort est intervenue le vendredi dernier, Mohamed Ag Issa Abambara (deux ans) et Agali Ag Issa Abambara (six mois). D’autres enfants sont infectés par la maladie et sont dans un état grave, nous a déclaré le médecin.

Il a appelé la population de la région, les autorités compétentes et les organisations internationales à intervenir rapidement pour empêcher la propagation de cette épidémie, qui s’aggrave de jour en jour. Ce, en raison de la négligence et de l’indifférence des autorités compétentes.

“Il n’y avait aucun contact avec nous et après mes contacts répétés avec le maire, une petite quantité de vaccins a été envoyée rapidement”, a indiqué le Dr Hassan Ala. Soulignant que les vaccins fournis par le maire en coordination avec l’ONG Médecins du Monde n’ont profité qu’à environ 270 personnes uniquement dans une région qui compte plus de 17 000 habitants.

Il est important de noter que la coqueluche est une maladie respiratoire due à une bactérie appelée Bordetella Pertussis. Très contagieuse pour les personnes non immunisées, la coqueluche peut être grave chez les nourrissons et les personnes fragiles. Le traitement repose sur la prise d’antibiotiques. La vaccination permet de se protéger de la coqueluche, mais il nécessite de nombreux rappels afin d’être correctement protégé. 

L’Organisation Mondiale de la santé estime que chaque année, 300 000 enfants meurent de cette maladie sur 40 à 60 millions qui sont atteints, dont la majorité dans des pays en voie de développement.

Kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *