Mali: un maire de la région de Tombouctou retrouvé mort après avoir été enlevé

Un maire d’une commune de la région de Tombouctou dans le nord du Mali, a été retrouvé mort une dizaine de jours après son enlèvement par des hommes armés, a appris l’AFP samedi auprès de sa famille et d’un élu local. Le corps de Abdoulaye Alpha, maire de Garba-Koira, âgé d’une soixantaine d’années, a été découvert mardi près de sa commune, mais l’information n’a été rendue publique que samedi pour des raisons qui n’ont pas été précisées.

Il a été “retrouvé criblé de balles”, a affirmé à l’AFP un élu local qui a requis l’anonymat pour des raisons de sécurité. L’information sur la mort du maire a été confirmée à l’AFP samedi par un membre de sa famille.M. Alpha avait été “enlevé à son domicile à Diré”, une commune voisine de Garba-Koira, “par des inconnus il y a une dizaine de jours”, a dit l’élu local dont les propos ont été confirmés par des notables locaux.La mort du maire, membre du Rassemblement pour le Mali (RPM, pouvoir), est due à “une querelle politique liée à son poste de maire”, a affirmé samedi à l’AFP le membre de sa famille.Son rapt pourrait avoir “un lien avec le contentieux électoral qui l’oppose” à un de ses rivaux pour diriger la commune de Garba-Koira, a précisé un responsable local.Abdoulaye Alpha avait été élu maire à l’issue des municipales de novembre 2016. Un long contentieux électoral, de près quatre ans, l’a ensuite opposé au candidat de l’Union pour le renouveau démocratique (URD, opposition) Abass Wani.Il a récemment été confirmé à son poste par la Cour suprême dans un arrêt rendu en mars, après plusieurs rebondissements.Le nord du Mali est depuis plusieurs année en proie à des violences jihadistes, auxquelles se sont mêlés des conflits intercommunautaires, qui ont débordé dans le centre du pays et les Etats voisins.

AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *