Mali: un ancien agent du renseignement slovaque enlevé

Un ancien officier des services secrets slovaques (SIS) réclamé par son pays a été enlevé à son domicile privé de Bamako, a appris aujourd’hui l’AFP auprès de son avocat malien et d’un comité de soutien.

La Slovaquie, qui a rouvert en 2017 l’enquête sur l’enlèvement en 1995, jamais élucidé, du fils du président de l’époque, Michal Kovac, retrouvé en Autriche voisine, a demandé en vain l’extradition de cet officier, au Mali, où il réside. “Lubos Kosik, mon client de nationalité slovaque, un ex-officier dans son pays, a été enlevé mardi dernier par des hommes armés à son domicile de Bamako” a déclaré à l’AFP son avocat, Me Youssouf Keïta, annonçant le dépôt d’une “plainte contre X pour enlèvement et séquestration”.

Arrêté après une demande d’extradition de Bratislava, Lubos Kosik avait été relâché en novembre 2018. “Compte tenu des éléments présentés par la Slovaquie, la justice malienne a rejeté la demande d’extradition” et il a été libéré en 2018, a indiqué à l’AFP une source judiciaire malienne. “Depuis cette date, nous n’avons plus eu à faire à lui”, a précisé cette source, assurant “que la justice malienne n’a rien à voir dans son enlèvement par des hommes armés la semaine dernière”.

“Le voilà enlevé depuis une semaine par des hommes armés. Nous nous demandons si c’est une opération commanditée depuis la Slovaquie”, a souligné Michel Désert, membre du comité de soutien, s’interrogeant sur le fait de savoir “si avec des complicités locales, certains ne tentent pas d’obtenir par l’illégalité une extradition déjà refusée par la justice malienne”.

Le Figaro.fr avec AFP
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *