Mali : trois militaires tués dans l’explosion d’une mine

Trois militaires ont péri mardi lorsque leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Mopti.
mine bombe explosif arme

Nouveau drame au sein de l’armée malienne. Trois militaires ont péri mardi lorsque leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Mopti, près de la frontière avec le Niger, a annoncé Tièman Hubert Coulibaly, le ministre malien de la Défense. Selon le ministre, « un véhicule d’une patrouille des Forces armées maliennes a sauté sur un engin explosif improvisé (EEI) dans le secteur de Mondoro, région de Mopti ». L’armée déplore « trois morts et deux blessés évacués sur Mopti », précise-t-il.

La région de Mopti est régulièrement en proie aux attaques du Front de libération du Macina, dirigé par le prédicateur radical peul Amadou Koufa. De son côté, l’armée malienne a lancé fin octobre une vaste opération dans la région pour assurer sa sécurité. Baptisée opération Seno (sable, en langue peule), l’opération doit durer trois mois.

Les groupes armés terroristes rodent toujours au Mali et commettent régulièrement des attentats meurtriers. Même la capitale Bamako n’est pas épargnée. L’attaque contre l’hôtel le plus huppé de la capitale, le Radisson Blu, en est la preuve.

Bien qu’officiellement ces groupes armés aient été chassé du nord-Mali, ils n’ont pas encore dit leur dernier mot. Pour le moment, l’armée malienne, qui se reconstruit, n’a pas les moyens de les combattre. Elle est encore épaulée par les forces françaises sur place et la force de l’ONU.

 

Source: afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *