Mali : Les affrontements se poursuivent à Kidal, Aqmi revendique l’attentat de Tombouctou

rebelles mnla nord-mali

Mali – Le 30 septembre 2013 – Les affrontements qui opposaient les soldats Maliens et les rebelles Touaregs du MNLA dimanche dans la ville de Kidal au nord-est du Mali, se poursuivaient encore ce lundi, tandis que Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique l’attaque suicide de samedi à Tombouctou affirmant y avoir tué 16 soldats.

Des échanges de tirs nourris ont été entendus ce lundi matin dès 07 h jusqu’à 9h heure locale au deuxième jour d’affrontements entre soldats maliens et rebelles du MNLA.

Selon un responsable de l’armée joint sur place, les militaires ont riposté à l’attaque d’une de leurs positions devant une banque dans le centre-ville “par des troupes du MNLA”, le Mouvement national de libération de l’Azawad.

Lundi, le site d’information privé mauritanien Alakhbar a annoncé que l’attaque suicide de samedi à Tombouctou qui a fait 16 morts parmi les militaires maliens et plusieurs blessé a été revendiqué par Aqmi.

Dimanche des échanges de tirs qui avaient impliqué des soldats maliens et des hommes armés non identifiés du MNLA avaient fait trois blessés.Les échanges de tirs avaient été précédés, dans l’après-midi, d’une explosion, provoqué par un kamikaze ayant accidentellement manipulé sa ceinture explosive, se tuant sans faire de blessé.

Ces incidents surviennent après que le 26 septembre, les trois groupes armés signataires de l’accord de Ouagadougou ont annoncé qu’ils suspendaient leur participation aux discussions avec le gouvernement, qu’il accuse de ne pas respecter ses engagements.

Le MNLA qui a occupé pendant plusieurs mois, début 2012, le nord du Mali notamment Kidal d’où ils ont été chassés à partir de janvier 2013 par une intervention militaire franco-africaine, refuse toujours la présence de l’armée Malienne dans la ville.

En juin, les discussions entamées avec les autorités Maliennes ont permis la signature d’un accord avec Bamako, accord qui prévoyait le cantonnement des hommes du MNLA et l’arrivée, début juillet, de soldats maliens, puis de l’administration à Kidal.

Nanita

Source: Koaci

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *