MALI : Le Nord ne suffit plus aux islamistes !

Une douzaine de morts, de nombreux blessés parmi les Fama (Forces armées maliennes) et un drapeau drapeau noir islamiste planté au cœur du camp de Nampala, à plus de 500 kilomètres de Bamako…
 terroriste mujao bandis terroriste islamiste rebelle jihadiste

C’est une véritable armada qui a débarqué à Nampala pour pilonner à feux nourris ce camp militaire. Une unité malienne frontalière de la Mauritanie, à 30 kilomètres de la ville de Vassala. Ce sont 18 véhicules 4X4 Toyota, de nombreuses motos et des piétons anonymes, complices qui ont participé à cette attaque terroriste. Bilan provisoire : Au moins 17 morts et 38 blessés.

Audace terroriste

Une fois la situation sous contrôle, les agresseurs lourdement armés mais, non identifiés, ont incendié les lieux pour semer la terreur et mettre en cendres leurs traces, plongeant du coup le camp et ses environs dans d’épais nuages de fumée.

Ils sont puissamment arrivés, ont véritablement bombardé les lieux, ont fait au moins dix victimes, avant de saccager pour se rendre momentanément maîtres des lieux. Cette audace terroriste semble confirmer la démultiplication des centres névralgiques susceptibles d’être ciblés par les djihadistes.

Les revendications, il est vrai, se multiplient, cependant tous les regards d’observateurs se posent sur le groupe du prédicateur Amadou Koufa, du Front de libération du Macina (FLM); une espèce d’excroissance d’Ansar Dine du Touareg Iyad Agh Ghali.

Le nord ne suffit plus

Ces soupçons sont d’autant plus justifiés que depuis 2015, les faits d’armes de ces djihadistes sont signés de lui. Ses revendications ethno-religieuses et sa proximité politique d’Aqmi sont également connues.

L’attaque de Nampala (ou Nembala) confirme que le nord ne suffit plus aux ambitions territoriales des islamistes. Ils occupent sporadiquement tous les quatre points cardinaux, avec des jaillissements-surprises au centre du pays, pour terroriser les pauvres populations, les tuer ou les faire fuir, avec le funeste espoir d’édifier sur ces ruines fumante un hypothétique diabolique califat.

Que pourra la Minusma face à ce nouvel affront djihadiste ?

Que vont faire les Fama face à ces ‘’ennemis mutants’’, mais constants dans la provocation et l’agression ?

Ces réponses ne sont pas affaire de baguette magique, de baïonnette intelligente. Nampala est reprise et après ?

Maria de BABIA pour GCI

Source : guineeconakry

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *