Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Mali: à Kidal, les casques bleus sur tous les fronts

Dans le nord du Mali, à Kidal, la situation des forces de l’ONU déployées n’est pas évidente. Les casques bleus doivent jongler entre les dangers des mines posés par les terroristes et la protection des civils pris dans les combats entre la CMA et la Plateforme qui s’affronte pour le contrôle de la ville.

contingent casques bleus soldat minusma patrouille nord mali kidal

A Kidal et dans sa région, le danger pour les soldats de la paix ce sont désormais les mines et les engins explosifs improvisés. Le chef des casques bleus, le général Lollesgaard, a plaidé pour un renforcement des capacités, à Londres, la semaine dernière : « Nous évoluons dans un environnement très dur. Nous encaissons beaucoup de pertes. On manque de véhicules blindés. Nous avons donc demandé plus de véhicules blindés, mais aussi des hélicoptères qui sont un atout clef pour la Mission. »

Quant à la protection des civils, victimes collatérales des affrontements entre la CMA et la Plateforme, le général de la Minusma concède que la marge de manœuvre est mince : « C’est un défi pour la Mission, car nous nous concentrons sur la protection des civils. Nous ne pouvons pas permettre des combats autour ou dans la ville de Kidal car cela retombe sur la population. Nous entamons des discussions avec les responsables communautaires pour essayer de faire baisser les tensions. »

La Mission de l’ONU au Mali risque effectivement de manquer d’hélicoptères avec le départ en fin d’année du contingent néerlandais.

 

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *