Mali : jihadiste ou faussaire ? Un homme sème la panique à Tombouctou

Qu’il s’agisse d’un faussaire ou d’un terroriste, on ignore encore tout de l’individu qui a été appréhendé le mardi 29 mars à Tombouctou. Au vu des faux documents administratifs que cet homme présentait, d’aucuns ont vite fait de l’assimiler à un jihadiste qui serait en mission au Mali. Des enquêtes sont donc en cours pour élucider cette autre affaire de terrorisme présumé, apprend-on de Rfi.

ville gao tombouctou nord mali

C’est un faussaire, selon les forces de l’ordre.

Un faussaire qui présentait un profil particulier vient d’être mis aux arrêts par les forces de défense et de sécurité maliennes. C’était hier à Tombouctou. Mis aux arrêts par les soldats maliens, le suspect avait en sa possession une fausse carte d’identité malienne. Convaincues qu’il ne pouvait l’obtenir tout seul, les autorités maliennes ont poussé les investigations plus loin. Ce qui a permis de mettre la main sur ses complices, en l’occurrence deux fonctionnaires exerçant dans l’Administration de ladite ville. Ne sachant rien de lui, ni de ses motivations, certains ont vite franchi le pas en l’assimilant à un terroriste.

Cette arrestation a suscité une véritable frayeur dans cette grande ville du nord-Mali. Pour en avoir le coeur net et permettre à la population de vaquer sereinement à ses activités, ce présumé terroriste a été transféré à Bamako (la capitale du Mali) pour une prise en charge judiciaire. Mais d’ores et déjà, un enquêteur local, sous couvert de l’anonymat, lève tout de même un coin de voile : « Et s’il était là pour développer une filière de délivrance de vrais documents maliens à des terroristes ? Il est de plus en plus clair qu’il était en mission. »

Notons que la région de Tombouctou est tombée sous la coupe des jihadistes en 2012. Et depuis cette date, que d’attaques, d’attentats terroristes et autres rapts qui s’y constatent au fil du temps. La ville serait également devenue un terreau fertile pour le terrorisme international.

 

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *