Mahamadou Camara à propos des évènements de Kidal : « Nous assumons ce qui s’est passé en tant que responsables »

Mahamadou Camara ministre communication information economie numerique

Pendant que les tergiversations battaient leur plein sur les responsabilités des uns et des autres dans la débâcle qu’ont connue les Forces armées maliennes(Fama), lors de la conférence de restitution de sa mission, le ministre Mahamadou Camara  a laissé entendre qu’ils assument ce qui s’est passé en tant que responsables.

En effet, malgré les tergiversations, il a exprimé tout le soutien du gouvernement à l’armée malienne. Mieux, il a laissé entendre que dans le contexte actuel, les uns et les autres doivent se montrer responsables.

« Nous  soutenons  l’armée, en tant que responsables, nous assumons ce qui s’est passé », a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter qu’ils vont tirer les leçons de ce qui s’est passé afin que cela n’arrive plus.

Cette prise de position du ministre de la Communication a été appréciée au sein de la population. Car d’aucuns estiment que l’heure ne sied pas à faire porter le chapeau de la débâcle de l’armée à Kidal par quelqu’un. Mais plutôt à l’union sacrée autour des Forces armées maliennes (Fama). Afin que le sacrifice ultime des militaires tombés sur le front ne soit pas vain.

Pour d’autres, si le gouvernement s’était assumé dès le début, la polémique née après les affrontements meurtriers du 21 mai dernier n’auraient pas eu lieu. Mais au  lieu de cela, explique notre interlocuteur, les populations ont plutôt assisté à un jeu de ping-pong au sommet de l’Etat. Avec, tantôt, le Premier ministre qui assure que l’ordre d’attaquer ne vient pas du gouvernement et les autorités militaires qui n’entendent  pas en  porter, seules,  le chapeau.

D. Diama

SOURCE: Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.