Lutte contre les groupes terroristes au Mali : La CEDEAO favorable à une force d’imposition de la paix et non une force de maintien de la paix

En visite de courtoisie et de travail à Bamako u 21 au 23 décembre, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel Alain De Souza a annoncé l’organisation d’une réunion internationale sur le Mali au mois de mars 2017 afin d’explorer de nouvelles stratégies dans la lutte contre les groupes terroristes.

ibk-ibrahim-boubacar-keita-president-malien-marcel-alain-de-souza-cedeao-rencontr

L’annonce a été faite  hier jeudi  au CRES de Badalabougou lors de sa rencontre avec les membres du Comité de suivi de l’Accord signé entre le gouvernement malien et les groupes armés.

Cette rencontre qui sera organisée par l’organisation sous régionale aura selon le président  de la Commission de la CEDEAO deux objectifs majeurs. Il s’agit en premier lieu d’explorer les stratégies pour que l’opération de maintien de  la paix au Mali se transforme en opération d’imposition de la paix.

« Dans bon nombre de pays où les Nations-Unies interviennent, c’est pour  s’interposer entre deux camps. Ce qui n’est pas le cas au Mali où l’Etat est aujourd’hui face à des groupes terroristes, lesquels menacent de nos jours toute la sous-région » a précisé Alain de Souza.  Selon lui, il faut trouver une solution à ces groupes obscurantistes surtout que la  région ouest africaine  est de nos jours sous la menace du Groupe Etat islamique qui est en train de subir de sérieux  revers en Libye, en Syrie…

« Nous devons rester sur nos gardes pour que ces groupes terroristes n’écument pas la sous-région lors de leur replis» a ajouté le président de la Commission de la CEDEAO.

Le second objectif de cette réunion internationale, laquelle enregistrera la participation des partenaires du Mali, est d’explorer selon lui  les voies et moyens pour  donner plus d’appui logistiques aux troupes qui opèrent au Mali dans le cadre de la MINUSMA.

Il faut rappeler que lors de son séjour au Mali, le patron de la CEDEAO a rencontré le président de la République, le ministre des Affaires étrangères, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Mali, les ambassadeurs et consuls de la CEDEAO. L’un des temps forts de son séjour au Mali a été le dépôt des gerbes au Mémorial des soldats (Maliens et étrangers) morts pour  le Mali.

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *